Articles
Sunday, 22 May 2022
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Bassin de la villa Fragonard

Temps fort du pays Grassois, Expo Rose revient enfin en ce chaud mois de mai 2022 ! C'est une manifestation toujours autant attendue par le grand public, avec une affluence monstre. D'autant plus que malgré un ciel parfois voilé, beau temps et chaleur étaient au rendez-vous (en attendant le festival de Cannes !). Le thème de cette 50e édition était le cinéma. La plupart des visiteurs étaient ravis de fouler à nouveau les pavés fleuris de Grasse. Personnellement, pour avoir assisté à plusieurs éditions ces dernières années, j'ai trouvé le niveau de décoration un ton en dessous de ce que l'on a l'habitude. Mais ne boudons pas notre plaisir avec les superbes compositions présentées lors du concours :

Roses blanches

Roses blanches, liseré rouge Roses blanches teinte orangée

Roses roses Roses roses

Roses blanches, liseré rouge Roses rose clair

Roses rose Roses oranges, liseré rouge

Roses jaunes Roses jaunes

Roses blanches, liseré rouge

Ainsi que celles des producteurs présents sur le cours :

Roses oranges Roses blanche cœur rose

Roses blanches Roses roses

Roses blanche et rose Roses blanche et rose

Rosier, villa Fragonard

Wednesday, 04 May 2022
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Panorama

Soyons clair : il s'agit de la plus belle randonnée que j'ai eu l'occasion de faire jusqu'à présent ! J'avais déjà été enchanté par le tour du Haut Montet. Ce dernier est en aller-retour, tandis que cette randonnée est une grande boucle qui permet d'ajouter la partie Est, fort sympathique, sans augmenter pour autant la distance totale. On aura donc l'occasion de découvrir l'ensemble des merveilles qu'offre la région : chemins, forêt de chênes, forêt de sapins, garrigue, montagne, mer, pierrier... Le tout avec des panoramas à couper le souffle. Je ne me suis d'ailleurs jamais autant arrêté pour admirer le paysage !

Bien sûr, il faudra être un minimum préparé car avec ~20km et 800m de dénivelé positif, on est clairement sur un niveau "sportif". Le circuit détaillé se trouve sur randoxygene. Il est indiqué de partir en direction du plateau de la Malle, mais je conseille de faire le circuit en sens inverse afin de commencer par la partie la plus ennuyeuse : la route (sur environ 1,5km). Autre détail, le final : un long chemin de pierres. Il vaut mieux l'emprunter (de mon point de vue) dans le sens de la descente.

Panorama

Le point de départ se situe donc dans la zone industrielle de la Sarrée. Il y a des places de parking disponibles à divers endroits (Attention : le parking du karting peut se remplir vite selon les jours et la saison). Une fois garé, il faut revenir à pieds sur la route et la longer. Se profile alors deux options lorsque l'on a passé le virage en épingle : la première est d'emprunter une piste large sur la droite (elle descend légèrement, direction Gourdon). La seconde est de passer par un petit chemin qui part sur la gauche en direction de la forêt, un peu plus difficile, elle offre néanmoins un point de vue plus joli sur le littoral.

Chemin de départ Chemin

Sans le savoir, je suis parti sur la seconde option. On évolue dans la forêt de Gourdon. Cependant, le secteur n'est pas balisé ! Si l'on veut retrouver le chemin principal, il faut ne faut jamais bifurquer. Sinon, on peut tenter de se perdre dans le dédale de sentiers disponibles.

Gourdon au loin

Ruines Bergerie en ruines

On passera alors à côté de diverses bergeries en ruines pour finalement retrouver le chemin principal avec sur notre droite le village de Gourdon. Il est possible de remonter jusqu'en haut de la carrière, zone interdite et dangereuse.

Rapace dans le ciel

En levant les yeux au ciel, on pourra admirer quelques rapaces en quêtes de proies.

Ferme de l'Embarnier Chemin vers la ferme de l'Embarnier

Plus loin se trouve la ferme de l'Embarnier. À partir de là, le chemin est balisé (c'est le chemin principal). Une fois celle-ci dépassée, il faut continuer sur la route jusqu'au point de départ des parapentes (le secteur est tellement beau que l'on en arrive à être jaloux de devoir le partager :))afin de le traverser et de filer en direction du radar.

Chemin vers le radar Chemin vers le radar dans la forêt

C'est l'occasion de voguer au travers d'une forêt de sapins. Sans être au sommet, on marche déjà sur le plateau.

Panorama plateau de Calern

Au loin, le plateau de Calern avec ses télescopes, ainsi que toute la vallée de Caussol.

Radar du haut Montet Chemin vers sur le plateau du haut Montet

Le plateau du Montet/Haut Montet est relativement plat et découvert, il faudra donc penser à prendre un coupe vent car il est balayé en permanence par le vent, quelle que soit la saison !

Chemin Plateau de la Malle Plateau de la Malle

On redescend sur le plateau de la Malle en prenant à gauche une fois arrivé au col du Clapier (et d'avoir pris le temps de se restaurer !).

Chemin dans la forêt Chemin dans la guarigues

Puis longer la route sur environ 500m avant de retrouver un nouveau chemin sur la gauche. On alternera forêt et garrigue. Vigilance, ce n'est pas la partie la mieux balisée (il faudra tenir sa droite).

Panorama sur le littoral

Le final propose une végétation plutôt sèche, mais offre une vue splendide sur toute la baie entre Théoule-sur-Mer et le cap d'Antibes. Comme indiqué au début, le final se fait sur un chemin recouvert de cailloux, plutôt casse-patte donc, mais relativement "roulant".

Wednesday, 20 April 2022
|
Écrit par
Grégory Soutadé

1er mars 1815, Napoléon lassé de ses vacances sur l'île d'Elbe débarque à Golfe Juan avec 1200 hommes. Autant dire que niveau discrétion, on est loin de l'évasion de Carlos Ghosn ! Bref, un seul objectif : Paris. Pourquoi se casser la tête en faisant des détours ? L'ex et futur empereur choisit de tracer une ligne droite, faisant fi des Alpes qui se dressent devant lui, en passant tour à tour par Grasse, Castellane, Digne, Sisteron, Gap, Grenoble, Lyon, Mâcon, Auxerre... Il est possible aujourd'hui de suivre ce parcours en empruntant la RN 85, la fameuse "route Napoléon". Mais il faut savoir que celle-ci a été aménagée pour le transport routier moderne et ne suis donc pas stricto sensu le tracé originel.

C'est notamment le cas en ce qui concerne le tronçon entre St Vallier-De-Thiey et Escragnolles. Ces deux communes sont reliées par un chemin muletier désormais peu usité, mais toujours présent et qui servira de cadre pour la randonnée du jour. En réalité, c'est la seconde fois que je passe sur ce chemin. La première, en septembre dernier, a été plus compliquée : mauvais point de départ (depuis le village) : +8km peu intéressants, ampoule au pied qui apparaît à partir du kilomètre 4 à cause de chaussures trop petites... Bref, je n'ai pas eu le courage de prendre des photos et guettait depuis un créneau ensoleillé et sans vent (ce qui devient rare...) pour combler ce manque.

Créneau trouvé récemment pour effectuer les 11.5km de cette randonnée (ici sur visorando) "moyenne" (650m de dénivelé positif). Gros avantage de ce parcours : la plupart du tracé est ombragé, il est dont réalisable même en été. Le départ n'est pas forcément évident à trouver puisqu'il faut aller en direction de la chapelle Saint-Jean en empruntant la route de la Siagne (à double sens et où il est impossible de se croiser sur plus de deux kilomètres...) pour arriver à un petit renfoncement sur la droite qui héberge une réserve d'eau.

Point de départ Sentier de départ

Une fois stationné, il faut emprunter le chemin en direction de l'arche de Ponadieu et non la route. Ce dernier commence tranquillement avant de devenir rapidement un pierrier pentu.

Vue sur le baou

À la balise 80, il faut tourner en direction d'Escragnolles et longer la crête du vallon.

Chemin longeant la crête Escalier sur la crête

Cette dernière est par endroit étroite.

Chapelle Saint Jean Chapelle Saint Jean

Une fois revenu sur la route, on pourra faire un crochet pour voir la chapelle Saint-Jean. Elle se situe sur la gauche (il n'est pas aisé de la voir). Il faut prendre un petit chemin qui revient dans la forêt.

Le pont La rivière depuis le pont

Avant de continuer et de traverser le pont.

Chemin ombragé

La suite est simple puisqu'il faut toujours rester sur le chemin principal. La piste, large au début, se réduira au fur et à mesure. L'avantage est que l'on évolue sous les arbres, très agréable !

Chemin en pierres Chemin en pierres

Panorama

Vient alors un long passage composé uniquement de pierres, c'est la partie la plus difficile, mais qui offre un beau panorama.

Zoom sur la montagne Zoom sur la montagne

Au loin, la route Napoléon, avec, en mire, les superbes strates de roches.

Chemin en herbes Chemin en herbes

La partie finale de l'ascension (en herbe) plus agréable.

chapelle Saint Martin

On pourra faire une halte à la chapelle Saint-Martin.

Il ne reste alors qu'un kilomètre pour arriver aux portes d'Escragnolles. En haut du plateau, vient le temps de faire une pause et de se restaurer sur les tables mises à disposition. Les plus courageux pourront aller faire un tour jusqu'au (petit) village qui se situe 900m en contrebas.

Grand sentier

Il faut alors repartir dans la partie récente de la commune, en direction du baou Mourine. On tournera sur la gauche direction Rouyère pour emprunter une grande piste en terre qui offre là encore un superbe panorama.

Panorama

Petit sentier

Le tracé officiel propose de couper par les bois via un tout petit chemin sur la gauche. À l'ombre, mais étroit et très caillouteux, l'autre option étant de continuer sur la route.

Bergerie en ruines Ouverture dans la bergerie

Ce chemin débouche sur une ancienne grande bergerie en ruine.

Petit sentier Dans les bois

Il faudra alors continuer sur un tout petit passage qui permet de rejoindre le trajet aller en passant là encore dans la forêt. Pour le retour, au niveau de la chapelle Saint-Jean, on pourra terminer par la route plutôt que de longer de nouveau la crête.

Fleur violette

Sunday, 06 March 2022
|
Écrit par
Grégory Soutadé

/etc/nginx/sites-available/default

location / {
    if ($http_referer ~* ^.*\.ru$)
    {
        rewrite ^ https://www.lemonde.fr/crise-ukrainienne/ redirect;
    }
}

Ces quelques lignes de configuration de mon serveur web sont un petit soutien au peuple Ukrainien. Concrètement, il s'agit de rediriger toutes les requêtes dont l'origine provient d'un site Russe vers une source d'information (certes en Français) plus fiable que la propagande mise en place par le gouvernement l'autocratie Moscovite. Il s'agit d'une mesure facilement contournable, mais le but est surtout d’éveiller les consciences quand tous les médias non conformes à la ligne éditoriale dictée par le Kremlin sont muselés. Car l'information et l'éducation restent encore le meilleur moyen d'éviter les guerres (et autres aberrations). Dans l’idéal il aurait fallu mettre un filtre sur les adresses IP, mais cela aurait nécessité beaucoup trop de calcul pour mon petit serveur.

Il ne faut pour autant pas faire d'amalgames : Il n'y a qu'une poignée de personnes qui décident de faire la guerre, seulement quelques centaines de milliers qui la font vraiment et le reste de la population qui la subie (Ukrainiens, Russes, Européens...). En l’occurrence, Vladimir Poutine et son état major sont les seuls vrais responsables de la situation actuelle.

On pourra d'ailleurs reconnaître à quel point cette opération, dont la source remonte à la chute du gouvernement pro Russe en 2014, a été longuement mûrie et préparée en augmentant progressivement la dépendance des Européens aux ressources fossiles Russes (seul secteur avec celui du militaire dans lequel la Russie peut prétendre exister au niveau international) pour profiter d'une fenêtre de tir parfaite (une Europe divisée, en période électorale, dont le Royaume Uni ne fait plus partie, affaiblie par la crise sanitaire et en période hivernale, sans oublier un président Américain relativement faible) durant laquelle Poutine a joué jusqu'au bout la carte de l'issue diplomatique afin de peaufiner les préparatifs de l’opération. Car il est impensable pour le chef de la fédération de voir l'Ukraine, berceau de la grande Russie basculer à l'Est dans les bras Européens. Le reste n'aura servit que de prétexte pour attiser les tensions et justifier cette offensive qui se voulait dès le départ totale.

Malheureusement cette crise en cours (il n'y aura plus de relation normale avec la Russie sans un changement de gouvernance) et à venir une fois que les chars auront tout détruit, va encore reléguer au second plan une crise bien plus importante, dont on ignore sciemment tous les avertissements depuis plus de 50 ans. Une crise qui touchera l'ensemble du monde vivant sur toutes les parties du globe et dont personne ne pourra échapper : la crise climatique, qui se précise de jour en jour. Mais il est plus facile de toujours rejeter la faute sur les autres alors que chacun est en devoir d'agir, quel que soit son niveau de responsabilité (personnelle, entreprise, état...). Après tout, quelle importance ? Puisque la plupart des responsables ne seront plus de ce monde quand les véritables catastrophes arriveront... Encore une fois on touche du doigt les limites de la mondialisation, de l'uniformisation généralisée et de la recherche toujours plus extrême de la rentabilité.

Il est d’ailleurs intéressant de voir que nous choisissons (de manière plus ou moins suggérée par les médias) les causes que nous souhaitons défendre. La preuve en est avec le conflit en Ukraine, un quasi état membre de l'Europe (donc proche géographiquement et culturellement) qui doit faire face à un envahisseur souvent dépeint comme hostile par le monde de la culture (notamment Américaine). Ainsi, les guerres en Libye et Syrie (par exemple) ont beaucoup mois touchées l'opinion publique (trop loin, trop simples d'un point de vue géopolitique). On s'occupe en priorité de ce qui nous touche directement ou à nos voisins proches. Hors, aujourd'hui on voit plutôt d'un bon œil de pouvoir sortir dans la rue en t-shirt en plein mois de février...

Drapeau Ukrainien

Sunday, 22 August 2021
|
Écrit par
Grégory Soutadé

La prochaine élection présidentielle (et législative) se profile. À la rentrée, nous aurons droit à la déclaration de candidature de la plupart des prétendants, passés ou non par une primaire. Force est de constater que malgré la succession des têtes diverses et variées à la plus haute fonction de l’état, il n'y a pas vraiment eu de changement important de trajectoire politique, tout au mieux quelques mesurettes (le plus amusant étant de voir un président de "droite" mettre en œuvre des mesures de "gauche" et inversement). En parallèle, le GIEC a remit le premier volet de son sixième rapport (en 30 ans). 1500 pages qui vont permettre d'alimenter les toilettes des différents bureaux présidentiels.

Car malgré les avertissements répétés, les signes évidents (inondations, incendies, canicules, sécheresses) à répétition (l'exceptionnel devient la norme), il n'y a pas de véritable volonté de changement profond (Le changement, c'est maintenant disait-il). Car l'on souhaite que les choses s’améliorent sans avoir à modifier notre quotidien confortable. Car sans mesures coercitives, chaque acteur va poursuivre son grand n'importe quoi jusqu'au maximum de ses possibilités, en dépit du bon sens. Il ne faut pas non plus tout voir en noir. L'on peut sentir ça et la une certaine brise, avec des personnes impliquées au quotidien, qui ont compris la nécessité de faire les choses différemment et qui s'y attachent, même si au regard de la population globale cela reste bien trop faible.

Sur cette thématique, je me suis amusé à imaginer un programme électoral de transition visant à modifier en profondeur la société afin d'arriver à tenir les objectifs de la COP21 avant 2030. Parce que l'on n'a plus le temps d'attendre que les différentes politiques molles portent leurs fruits. Ici, point de mesure d'intention, point de "favoriser", "tendre", mais des mesures claires, précises, soutenables pour l'économie, applicables, visant a interdire (ou du moins fortement limiter) les comportements toxiques que nous reproduisons depuis trop d'années. Le but étant de sortir de la logique de croissance pour arriver à une logique d’équilibre, de responsabiliser les acteurs (politiques, privés) et les consommateurs. Certaines mesures peuvent paraître inconcevables dans notre façon actuelle de penser et de part nos habitudes, mais il faut arriver a se projeter dans un monde nouveau, plus local, plus lent, plus en lien avec la nature. C'est un monde différent et excitant à la fois car il offre multitude de nouvelles opportunités, de services et de produits à inventer pour respecter un cadre plus restrictif.

Le choix a été fait ici de classer les mesures par ordre d'importance plus que par thème.

Interdiction de circulation pour les véhicules thermiques (ou électriques d'une puissance supérieure à 250W) dans les villes de plus de 50 000 habitants de 9h à 19h (hors samedi, transports en commun, véhicules médicaux, secours et BTP)

Limitation du transport de marchandise à un rayon de 150km. Au delà, il devra se faire par un moyen de fret fluvial, maritime ou ferroviaire

Limitation de la vitesse à 110km/h sur autoroute

Pour les restaurations collectives publiques et privées : limiter à 40% le nombre de repas incluant des protéines animales

Mettre en place le télépéage à 60km/h Afin de limiter les bouchons et redémarrages sur autoroute

Tarifs des péages régulés et uniformisés à 20 centimes/km

Imposer un prix plancher pour les billets d'avion (100€ pour les lignes locales, 200€ pour les lignes Européennes, 400€ hors Europe) Afin de responsabiliser les consommateurs et éviter le dumping des compagnies à bas coût

Suppression des lignes aériennes locales, s'il y a une alternative de 2h30 ou moins en train

Interdiction des pesticides à néonicotinoïdes

Chaque contenant en verre devra être obligatoirement consigné

Interdiction des contenants alimentaires à base de plastique (hors cellophane pour les produits frais)

Obligation de planter des haies d'une hauteur supérieure ou égale à 2m entre chaque parcelle agricole Afin de restaurer la biodiversité et de limiter la propagation des pesticides et des ravageurs

Interdiction totale de l'incinération de déchets verts

Mise en place d'un service de collecte de déchets verts

Prix plancher pour l'achat de matières premières alimentaires Afin de contrer le dumping des pays à bas coût

Limiter l'éclairage public au strict minimum entre 23h et 5h du matin Économies d'énergies, lutte contre la pollution lumineuse

Interdire de l'éclairage des bâtiments professionnels, sauf activité nocturne, et affiches publicitaires entre 23h et 5h du matin Économies d'énergies, lutte contre la pollution lumineuse

Remplacer un lampadaire sur deux par un arbre couvrant Permet de réduire de 2°C à 3°C la température au sol en été

Arboriser les places publiques

Obligation d'arborer les parkings nus

Tout travailleur pourra demander jusqu'à 3 jours de télétravail par semaine (si le télétravail est compatible avec ses fonctions)

Investissement dans des lignes de fret ferroviaires

Les nouvelles constructions devront avoir un toit végétalisé

Les nouveaux logements devront être pourvus d'un double circuit d'eau permettant de récupérer une partie de l'eau afin de la réinjecter dans le circuit local Permet de récupérer l'eau non contaminée de la douche, des lavabos et des éviers à destination : de l'arrosage, du remplissage de la cuvette des toilettes ou de ré emploi.

Suppression des quotas des HLM

Toute nouvelle construction sur un terrain naturel (artificialisation des sols) sera soumis à une taxe pour la mairie équivalente à 20% de la valeur finale du bien (terrain + bâti) Afin de responsabiliser les maires vis à vis de l'artificialisation des sols

Taxe sur les piscines de 2000€/an Afin de limiter le volume d'eau perdu inutilement et l'usage massif de sel/chlore

Rétablissement de la taxe d'habitation Afin que chacun participe aux frais de service public de sa commune

Supprimer les avantages fiscaux liés à l'immobilier

Limitation à 20 élèves maximum par classe Car l'éducation est la clé du futur

Suppression des avantages fiscaux supplémentaires à partir de la troisième grossesse Car la population de ne peut pas croître indéfiniment

Suppression de l'impôt sur les héritages, hors forfait pour des héritages > 2M€ Car c'est un impôt injuste

Suppression de l'impôt sur les donations, hors forfait pour les donations > 2M€ Afin de réinjecter l'argent bloqué dans l'économie

Obligation pour la vente à emporter (alimentaire et boisson) d'utiliser des contenants consignés et réutilisables

Mise en places de points de collectes des contenants consignés

Limitation de la publicité audiovisuelle à 10 minutes/heure en une seule coupure maximum (2 pour la radio) Afin de limiter la consommation de masse

Interdiction des panneaux publicitaires vidéo

Bridage du débit des antennes mobiles Afin de limiter la consommation électrique et obliger les concepteurs de site web à les optimiser

Interdiction du transport aérien (commercial) pour les matières végétales et animales Afin de réduire la pollution et la propagation des nuisibles

Suppression pour les entreprises de l’amortissement comptable de l'achat de matériel Afin d'éviter le renouvellement systématique et inutile

Interdiction de construire à moins de 100m du littoral

Augmenter la durée d’indemnité chômage à 3 ans le temps d'assurer la transition Car une partie des emplois actuels ne pourront être ni conservés, ni transformés

Créer un office Européen dédié à la lutte contre les feux de forêt et à la reforestation des zones sinistrées

Créer des camps de vacances accessibles à tous les jeunes jusqu'à 18 ans pour 1€/jour Afin d'offrir des vacances à tout le monde et augmenter la mixité sociale

Une ou deux journées de formation aux premiers secours par la Sécurité Civile pour les élèves de lycée (ou équivalent)

Légalisation de l'euthanasie pour les patients en phase terminale

Imposer la délivrance de médicament à l'unité (correspondant strictement à l'ordonnance)

Autoriser la ré introduction dans le stock de médicaments non utilisés

Utilisation du surplus d'énergie généré après les pics de de charge afin d'alimenter des mécanismes de génération d'énergies renouvelables (pompage de l'eau, électrolyse...)

Faciliter l'implantation d'éoliennes

Suppression des marchés des matières premières en bourse

Obligation d'émettre les bulletins de paie sous forme électronique, sauf demande expresse de l'employé Pour réduire le nombre d'imprimés

Les programmes scolaires doivent être fixés pour une durée de 5 ans Afin de limiter le renouvellement régulier des manuels

Une demie journée scolaire devra être consacrée par chaque élève à un (ou des) clubs de sport ou culturel, de la primaire à la fin du lycée

Remplacement du défilé national du 14 juillet par des défilés locaux

Mise en place du vote à distance

Interdiction définitive de navigation dans les eaux territoriales pour un armateur coupable d'un dégazement sauvage (en plus de l'amende sine qua non)

Imposer la mise en place d'un système de capture de méthane dans les bâtiments abritant des cheptels de plus de 100 têtes

Limitation des domaines skiable à 25% de la surface totale du massif

Suppression de la retraite présidentielle (hors protection personnelle)

Interdiction des frigos et congélateur ouverts

Limitation du volume sonore des deux roues

Augmentation des effectifs hospitaliers

Limiter la surface de culture du maïs par agriculteur Car le maïs est un très gros consommateur d'eau en été

Supprimer le changement d'heure et rester à GMT+2