Adieu Berthe ou l'enterrement de mémé
Thursday, 28 June 2012
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Bienvenue dans le monde merveilleux des Podalydès. Un monde emplit de mélancolie, d'une certaine poésie, d'un peu de folie, d'un soupçon de philosophie, parfois drôle, laissant les êtres ici bas se battre dans un monde en perpétuelle mouvance en les regardant avec un petit sourire au coin des lèvres. Les deux frères (à la fois scénaristes, réalisateurs et acteurs) mettent en scène leur personnage favoris : un homme de la quarantaine, un peu perdu. Il vient d'apprendre la mort de sa grand-mère dont il ne s'est jamais soucié et va devoir organiser les funérailles de celle-ci. Autour de lui gravitent sa femme dont il se lasse, son garçon qu'il n'a pas vu grandir, sa belle-mère exécrable à souhaits et sa nouvelle maîtresse.

On voit pendant 1h40 tout ce petit monde se débattre en conflit d'intérêt pour s'apercevoir à la fin de l'histoire que l'on n'a pas parlé du sujet principal, à savoir Berthe. C'est un film dans la plus pure tradition des films d'auteurs français, passablement long et ennuyeux pour les béotiens. Il arbore hélàs peu de profondeur, c'est un "essai", que l'on regardera de préférence devant son poste de télévision plutôt qu'au cinéma. D'un point de vue réalisation la scène des pompes funèbres est particulièrement réussit, le reste est classique.

Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :




* Seulement pour être notifié d'une réponse à cet article