SmartBox fuyez !!
Tuesday, 31 July 2012
|
Écrit par
Grégory Soutadé

SmartBox, DakotaBox, VipBox, WonderBox, Groupon... Autant de services qu'il faut éviter d'utiliser/acheter ! Si le principe peut paraître intéressant (surtout pour le client), dans les faits le système induit une pression sur les commerçants qu'ils ont souvent du mal à gérer et donc proposent en retour un service moindre : il faut réserver longtemps à l'avance, le produit n'est plus disponible, le commerçant rechigne à fournir le service lorsqu'on mentionne que c'est dans le cadre d'une *box... Résultat : le client et le commerçant y perdent.

Le principe des *box est simple : c'est du marketing déporté. La société *box va voir un commerçant, lui propose un contrat pour qu'il figure dans la liste qu'elle va éditer pour le coffret X (ça revient à faire de la pub au niveau national) et se prend une commission au passage (entre 25% et 50%). Le commerçant est donc censé avoir lu et compris le contrat qui le lie à la société *box (...). De son côté, le client qui a reçu/acheté une *box souhaite pouvoir l'utiliser près de chez lui et pendant la période la plus avantageuse (vacances, ponts, week end...).

Le problème se manifeste parce que le nombre de prestataires est faible : 270 prestataires en France (pour un certain coffret), mais seulement deux restaurants dans le département (situés dans la même ville). Ils vont donc devoir répondre à un nombre important de clients, le plus souvent à un moment de grande affluence. Ces mêmes clients ne vont rapporter que 50% à 75% de chiffre d'affaire par rapport à un client "normal". C'est comme si on demandait au boulanger du coin de fournir 10 fois sa clientèle à tarif réduit. Le prestataire est donc contraint de limiter son service aux clients *box. De leurs côtés les sociétés *box ont un marketing très agressif (côté client comme côté prestataire) !

Dans certains cas, tout peut très bien se passer et chacun y trouve son compte. Mais régulièrement on se retrouve à devoir "piéger" l'autre pour obtenir satisfaction : le client ne doit mentionner qu'au dernier moment qu'il s'agit d'une offre *box sous peine de se faire refuser la prestation... Dans le cas de Groupon les réductions sont souvent très avantageuses (ce qui amplifie le phénomène), tandis que pour une *box le tarif final est le même, voir supérieur à ce que propose directement le prestataire !

La faute au commerçant qui ne lisent pas bien le contrat ? Au commercial qui enfume le commerçant ? Au client qui veut tout, tout de suite ? Quoi que ce soit, il faut éviter à tout prix de souscrire à ce type de service. Si on n'a pas d'idée pour un cadeau, autant offrir un chèque cadeau. C'est moins joli mais beaucoup plus efficace !

Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :




* Seulement pour être notifié d'une réponse à cet article