De l'autre côté du périph
Monday, 24 December 2012
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Affiche De l'autre côté du périph

Après avoir joué en second plan face aux agents Bullit et Riper, Omar Sy et Laurent Lafitte ont décidé de squatter le devant de la scène avec "De l'autre côté du périph". Ousmane Diakité, simple flic de banlieue est sur la piste de "gros bonnets" jouant dans des tripots clandestins. Il découvre par hasard le corps de la femme d'un grand patron français. La crim, incarnée par le capitaine François Monge, prend le relais. Mais, pour le plus grand malheur de François, qui vise le poste de commissaire, il va devoir faire équipe avec Ousmane.

Le film alterne entre la comédie et le film policier. Cet aspect schizophrénique fait que ni l'une, ni l'autre des deux parties n'est complètement aboutie : l'intrigue est présente, mais on se retrouve avec quelques incohérences, des scènes qui ne servent à rien... Néanmoins, le film évite de tomber dans la caricature facile. La bande originale est un point fort. Les acteurs sont très convaincant dans leurs rôles respectifs, capables de jouer l'émotion comme la comédie à la perfection. Le réalisateur et co-scénaristes David Charhon s'est avant tout fait plaisir, notamment avec la scène de course poursuite dès le début du film (comme dans Intouchables). Sans être extraordinaire, "De l'autre côté du périph" est sympathique.

Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :




* Seulement pour être notifié d'une réponse à cet article