Fête de la violette à Tourettes-sur-loup
Wednesday, 13 March 2013
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Tourettes sur Loup

C'est début mars que commencent à apparaître les premières violettes. La culture de cette fleur fragile est la fierté des Tourrettans depuis le début du siècle dernier, même s'il n'y a plus aujourd'hui que 6 producteurs. L'occasion est belle d'organiser une fête en son honneur. Au menu : marché artisanal, décorations dans le village et défilé (avec bataille de fleur) le dimanche.

Mais Tourrettes est victime de son succès ! Dans ses rues étroites se bousculent deux mille personnes, difficile donc de circuler. Le dimanche, l'organisation a essayé de prévoir le coup en mettant en place des navettes à partir de la Sine (Vence) et a réservé le parking principal aux bus de tourisme. Sauf que, d'une part, il n'y avait pas vraiment de parking à la Sine et, d'autre part, les navettes font une pause pendant toute la durée du défilé et de la bataille de fleur.

Ce qui fait que la cinquantaine de bus (dont la moitié Italiens, mais aussi des Japonais !) se retrouvent à faire le défilé EN MÊME TEMPS sur une route où ils se croisent à peine. Et quand un bus reste stationné sur une des deux voies, que la route est ré ouverte à la circulation et qu'il n'y a personne (malgré la présence de la gendarmerie) pour faire la circulation, on se retrouve dans un gros bordel...

Violette

Si le défilé est plutôt sympathique, la violette n'est pas réellement mise en avant (outre la bastide aux violettes, mal indiquée en temps normal). Les problèmes d'organisation (ou le succès) viennent gâcher la fête. Comble de l'histoire : pour réellement apprécier tous les charmes de Tourrettes-sur-loup, il est conseillé de venir en dehors de la fête de la violette !

#
1
De
Thinou
, le
17 March 2013 11:03
Merci pour cette mise au point. J'ai "poireauté" tout l'après-midi en attendant une navette qui n'est jamais venue et sans que personne ne se soucie de nous. Résultat : un après-midi gâché et une fête de la violette sous le nez !
Répondre
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :


Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :




* Seulement pour être notifié d'une réponse à cet article