Écrire un blog
Thursday, 25 April 2013
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Mon blog parle... de moi

C'est dans les années 2000 (2002 exactement) que Skyblog a popularisé le blog en France. Un "blog" perso était simple, rapide et gratuit (moche et plein de pub aussi...). C'est aussi pendant cette période qu'Internet commençait à s'installer dans nos foyer. Néanmoins, les skyblog de l'époque se rapprochaient plus du Facebook d'aujourd'hui que d'un blog à proprement parler, le plus souvent écrits par des ados dans une orthographe douteuse et ne proposant pour la plupart que des photos d'eux même.

Mais, qu'est-ce qu'un blog ? Au début de l'Internet, il n'était pas rare de faire la confusion entre blog et journal intime à cause de la mauvaise traduction de "web log", à savoir "journal sur le web", ce qui n'a rien d'intime. En réalité un blog est un site web allégé et personnel. Site web allégé car il n'y a (presque) qu'un type de contenu (des articles), et personnel car il n'appartient qu'à une seule personne.

Concrètement, ça sert à quoi ? De manière générale, il sert à s'exprimer. Chacun ayant sa propre façon de s'exprimer : article technique, recette de cuisine, informations (locales), fiction, musique, sport, cinéma, littérature, économie, politique... Pouvoir donner son opinion sur les sujets qui nous intéressent sans se soucier de la censure (même s'il est important de rester correct). Certains choisissent de limiter volontairement le spectre du blog à un thème précis (article technique par exemple) : cela réduit le nombre de sujets potentiels, alors qu'il est parfaitement possible de rédiger sur plusieurs types de sujets en les rangeant par catégorie.

En effet, le problème premier d'un blog est qu'il faut l'alimenter, ce qui demande d'avoir une certaine rigueur pour se forcer motiver à écrire, sous peine de le voir mourir peu de temps après sa création (combien de blogs trouve-t-on avec seulement quelques articles écrits depuis plusieurs années déjà...). L'astuce pour pouvoir l'alimenter correctement est de choisir un (ou des) thème(s) sur le(s)quel(s) il y aura régulièrement du contenu à produire (et donc ne pas trop limiter le champ) ainsi que de faire à l'avance une liste des sujets sur lesquels on va rédiger.

Le thème qui apportera (presque) toujours du contenu est celui de sa propre personne, mais, dans ce cas, les réseaux sociaux comme Facebook sont plus adaptés puisqu'ils permettent de ne rédiger que des courtes phrases en les agrémentant de photos diverses et variées, alors qu'un minimum de texte est nécessaire pour un blog. D'autres thèmes récurrents comme la politique, la cuisine ou le cinéma font très bien l'affaire. À partir du moment où l'on décroche, il est très dur de s'y remettre.


To blog or not to blog
Internet est un grand océan et il est dur de sortir de la masse. C'est pour cela que si on veut être lu, il faut proposer du contenu qui intéresse les gens. Parfois, il n'y aura qu'un article qui sera lu, ce sera la porte d'entée du blog. On pourra ainsi suivre la fréquentation via les statistiques. Google permettait jadis de voir les mots clés entrés lors de la recherche, ce n'est plus le cas si la personne est connecté via son compte Google. Bien que ce soit une bonne chose pour la vie privée, les statistiques perdent un peu de leurs intérêts.

Mais ce n'est pas tout d'écrire du contenu riche et varié, la mise en forme est importante. Internet reste encore principalement une masse de texte, mais l'aspect estéthique et multimédia est très important. Il faut donc faire attention de ne pas écrire de trop gros pavés indigestes dans une police petite. Au contraire, il faut privilégier des paragraphes précis, avec, si possible, un support visuel et un confort global du blog (c'est à dire esthétique et ergonomique). En gros le blanc sur noir ou le jaune sur blanc est à proscrire !

Finalement, reste la question de la plateforme. Si le blog est le plus souvent un projet personnel, les plumes d'un jour peuvent se tourner vers des sites "collaboratifs" où chacun écrit un article. Dans la branche "techno", par exemple, le site linuxfr propose à ses membres de rédiger des news (mais pas que) qui seront lues par l'ensemble de la communauté. Ce procédé a l'avantage de mettre beaucoup moins de pression sur les contributeurs, on écrit quand on veut et si on veut. Il est même possible d'écrire des articles à plusieurs ! Pour les blogs vraiment personnels, il existe plusieurs plateformes en ligne, les plus connues étant Wordpress, Overblog, Blogspot... Modulo une inscription gratuite, le site propose un blog clé en main, il n'y a plus qu'à changer le titre et la couleur. Mais il est aussi possible d'installer un moteur de blog (Pluxml, Dotclear, Pelican, Dynastie, Joomla, Drupal...) sur l'espace personnel qu'offre son hébergeur ou directement sur un serveur chez soi ! Ainsi on a le contrôle complet de ses données (au prix d'un peu de lecture pour la configuration).

L'expérience d'un blog est positif sur plusieurs aspects : avoir une réflexion, se documenter, partager et surtout rédiger. Que ce soit en français ou dans une autre langue, on apprend à ne plus faire des fautes récurrentes et à chercher des tournures de phrase plus esthétique (même si, pour ce dernier point, rien ne vaut la lecture). Tenir un blog reste néanmoins un exercice qui peut se montrer contraignant quand on n'a pas la plume facile, mais toujours une expérience enrichissante !

Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :




* Seulement pour être notifié d'une réponse à cet article