Coup de jeune pour mon Samsung r780
Tuesday, 21 January 2014
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Mon Samsung r780 vient de fêter ses 4 ans. 4 ans en informatique, c'est entre 2 et 4 générations. Autant dire qu'on pourrait presque le voir comme obsolète. Pourtant, il n'a pas à rougir avec ses 4Go de RAM et son double cœur i5.

J'utilise clavier, souris et écran externe, l'intérieur est donc quasi neufs. La batterie aussi étant donné qu'elle n'est pas connectée. Néanmoins, avec le temps, il commence à chauffer énormément, en été comme en hiver provoquant des coupures de sécurité intempestives. Ce point là a été réglé avec une bombe d'air (5€-8€) : un coup à chaque entrée/sortie d'air disponible et c'est reparti ! Il faut cependant faire attention à bien garder la bombe à la verticale, sinon le gaz se liquéfie ! (obligé de passer un coup de séchoir avant la remise sous tension).

Samsung r780

Autre point très Très TRÈS désagréable : le wifi. Sa gestion est catastrophique sous Linux. Deux murs fins suffisent pour avoir des déconnexions et un débit plus que réduit, alors que c'est à peu près correct sous Windows (et parfait via un smartphone)... Les derniers firmware de Debian (firmware-realtek dans non-free) semblent plus stables, mais le débit est toujours anémique.

Dernier goulot d'étranglement : le disque dur. À 5400tr/min, il fait pâle figure face à la dernière génération de SSD. Plusieurs options d'amélioration sont possibles :

  • Acheter un disque 2.5" à 7200tr/min ou 10000tr/min : pas facile à trouver et consomme plus.
  • Utiliser uniquement un SSD : la fiabilité d'un SSD dans le temps est encore à prouver. De plus, les gros SSD sont chers.
  • Coupler un SSD (pour le système) avec un disque externe (pour les données) : ça prend de la place, une alimentation et un port USB (il n'en reste qu'un de libre), ou utiliser le port eSata.
  • Coupler le disque avec un SSD en cache (intégré ou via une carte d'extension).

C'est la dernière solution que j'ai retenue. Les SSD au format ExpressCard ne sont quasiment plus fabriqués, j'ai donc opté pour la solution du SSHD (Seagate Momentus Laptop thin). Pour 60€, j'ai 500Go de disque (contre 640Go) avec un cache SSD de 8Go. Vous allez me dire : 8Go, c'est rien. Le minimum du minimum chez les SSD c'est 64Go. Certes, mais la vraie question est : est-ce que le système + les logiciels utilisés fréquemment tiennent dans ces 8Go ? Si on ne joue pas, la réponse est oui ! Bien sûr, les accès hors cache (directement depuis le disque) seront toujours aussi lent, mais 80% de mon utilisation passera par le cache SSD !

Pour préserver la licence de Windows, je choisis de faire un simple dd et là, c'est le drame : le nouveau disque est plus petit que l'ancien, donc la table des partitions a des références hors disque. Les mauvais BIOS bloqueront à cette étape. En passant par un live USB, je rétabli la table des partitions. Une fois passé cette longue copie, c'est au tour de la ré installation de GNU/Linux. La dernière fois, c'était il y a 4 ans, je ne suis donc pas forcément au fait de ce qui s'est passé depuis. Alors, quand on me parle de LVM, des VG, des PV et des LV, je suis complètement perdu !

En fait LVM (Logical Volume Manager) n'a rien de très compliqué. Il permet d'abstraire des Volumes Physiques (PV) au sein de Groupes de Volumes (VG), pour en exporter un ou des Volumes Logiques (LV). C'est une "vieille" technologie héritée des serveurs qui, eux, manipulent de multiples espaces de stockage. On ne travaille plus qu'avec des volumes virtuels auxquels on peut ajouter/retirer des volumes physiques, faire des sauvegardes, faire du RAID... Les deux points qui m'intéressent particulièrement sont de 1) Chiffrer le volume et 2) Avoir du RAID. J'aurais aussi pu utiliser BTRFS qui intègre toutes ces fonctionnalités dans son cœur, mais je trouve plus élégant d'utiliser des couches séparées (stabilité, portabilité...). Pour l'anecdote, la première implémentation pour Linux date de 1998, mais sa popularité sur les machines personnelles est toute récente.

LVM

Chiffrer le disque est surtout utile en cas de perte/vol de l'ordinateur ou si on pratique des activités illégales et qu'on s'attend à recevoir la police pour dîner (ce qui n'est pas mon cas). Le RAID, quant à lui, permettra (dans l'avenir) de monter un serveur de sauvegarde en utilisant le SheevaPlug (ou une CuBox ?) ! En effet, les NAS sont hors de prix alors qu'on peut faire du RAID logiciel qui ne requiert pas un très gros débit pour juste de la sauvegarde.

Bref, je configure un groupe de volumes de 100Go qui va exporter les volumes logiques "system" et "swap" ainsi qu'un groupe de 250Go qui exportera home. "system" sera chiffré avec un mot de passe (au démarrage), "swap" avec une clé aléatoire et "home" avec une clé dans un fichier (/etc/luks-keys/home). Fichier qui sera lui même sauvegardé dans un autre endroit (après avoir été chiffré avec GPG) afin de pouvoir récupérer les données en cas de problème avec le volume "system". Cette configuration a l'avantage de ne demander le mot de passe qu'une seule fois tout en permettant de monter "home" depuis un autre système (si on possède le fichier de clés).

/boot sera (pour la première fois) une partition à part et non chiffrée (n'ayant pas de BIOS UEFI qui supporte une table des partitions GPT...). Petite blague : le noyau a pris de l'embonpoint et il est nécessaire d'augmenter la taille de la partition (200Mo), là où 20Mo suffisaient jadis.

Pour toutes les manipulations, il y a une procédure très bien expliquée sur le wiki d'ArchLinux. J'ai quand même dû rajouter l'option "rootdelay=1" à la ligne de commande au démarrage (il faudra vraiment que je règle le problème sans passer par ce bidouillage).

Dernier point : les systèmes de fichier utilisés. Comme on a un SSD, il faut éviter de trop écrire dans le cache, donc éviter autant que possible les systèmes de fichier journalisés, surtout sur /boot et / (qui risquent fortement de se retrouver dans le cache), ajouter les options "noatime" et "nodiratime" lors du montage des partitions, utiliser un maximum de parties du système en RAM (/tmp, /var...), ainsi que mettre le swappiness à 0 ("vm.swappiness = 0" dans /etc/sysctl.conf) afin de réduire au maximum l'utilisation du swap (qui risque aussi de se retrouver rapidement dans le cache SSD).

À vue de nez, l'utilisation courante semble deux à trois fois plus rapide (pari gagné). Je pense qu'on pourrait gagner encore sans LVM ni chiffrage (le noyau implémente un algorithme AES générique : pas d'accélération/optimisation matérielle). C'est aussi l'occasion de passer à Nouveau : il est un peu plus lent que les pilotes NVIDIA, mais il fait le job. Pour mon utilisation il suffit amplement.

Conclusion : pour ~70€, j'ai retrouvé un ordinateur qui tient tout à fait la route, au moins pour quelques années !

#
1
De
Nicolas
, le
25 January 2014 03:01
Bonjour Grégory,
Je suis aussi utilisateur d'un samsung r780, j'ai aussi parfois des problèmes de connection wifi, j'ai cessé de chercher pour quelle raison il ne fonctionne pas sur certains réseaux.
Mon pb de surchauffe a été résolu en changeant la pate thermique du processeur, Faut démonter le portable entièrement pour y avoir accès, et par l'achat d'une ventilation externe.

Je souhaite savoir s'il est possible d'augmenter la capacité de mémoire RAM, passer de 4 à 8Go, sais tu si c'est possible? l'as tu fait?

Bonne continuation.
Répondre
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :


#
2
De
Grégory
, le
25 January 2014 07:01
Bonjour Nicolas,

En faisant mes recherches il était effectivement indiqué de changer la pâte thermique, mais c'est une opération beaucoup plus délicate qu'un simple coup de bombe à air. Pour ma part cela a parfaitement fonctionné.

Il me semble qu'il y a plusieurs modèles de Samsung r780. Sous le miens, j'ai deux caches facilement accessibles (quelques vis à enlever) : un pour le disque dur et l'autre pour la mémoire. Je pourrais donc doubler la capacité de mémoire. Quand tu commandes, il faut regarder : la capacité, la taille (plus petit que pour un ordinateur classique), la fréquence et la classe (plus elle est faible, plus la mémoire est performante).

@+
Répondre
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :


#
3
De
rworwo
, le
17 November 2014 15:11
Hello,
Je viens de tomber sur ton post un peu par hasard, bien joué.
Je possédais ce modèle il y a encore quelques mois,
Je l'avais ré-équipé avec un ssd, changer la batterie,
et j'ai finis par avoir des problèmes de surchauffe, le cpu monte très haut avant que le pc s'éteigne.

Aurais-tu rencontré ce problème?Bien sur j'ai changé la pâte thermique, d'abord avec une marque no-name puis avec une autre "COOLER MASTER - Pâte thermique HTK-002", mais j'ai le même résultat quelques onglet d'ouvert, et une vidéo par là => plus de jus...

Une idée?
A+
Répondre
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :


#
4
De
Greg
, le
17 November 2014 17:11
Salut,

J'ai eu les mêmes symptômes sur la configuration de base : le PC chauffe, on lance un traitement un peu costaud (compilation, vidéo...), le CPU monte et la sécurité s'enclenche -> coupure jusqu'à refroidissement.

Depuis que j'ai passé toutes mes grilles d'aération à la bombe à air, je n'ai plus eu de soucis. Il faut aussi faire attention à ce que les sorties d'air soient libres pendant l'utilisation (le mien est légèrement ré haussé).

Sinon, je n'ai fait aucune manipulation avec la pâte thermique...
Répondre
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :


#
5
De
Nicolas
, le
17 November 2014 19:11
Salut,
Sujet toujours d'actualité qui intéresse :)
Pour ma part j'ai changé les barrettes mémoires pour 2x4Go ram, du coup ça "rame" moins, mais ça plante parfois provoquant des checkdisks..
Depuis deux ans que j'ai changé la pate thermique, plus de soucis de surchauffe, j'utilise aussi un ventilateur externe qd je sollicite l'ordi (en video). A proscrire évidemment l'ordo sur les genoux ou sur le lit :)
Question: pour le disk SSD, quels sont les compatibles au samsung R780 pour y installer le system?
Merci @+
Répondre
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :


#
7
De
Greg
, le
18 November 2014 06:11
Salut,

Il faut voir la qualité de la RAM que tu as mis (fréquence, classe, constructeur). Les checksdisk ne sont qu'un effet de bord dû à une coupure trop brutale.

Sinon pour le SSD, tous sont compatibles, mais tous ne sont pas égaux en performance (au delà de la vitesse de transfert). Il faut voir les tests un peu plus spécialisés (qui ne tiennent pas compte de la durée de vie). La détection et la correction d'erreur tout au long de la vie du produit est pour moi un point important qui n'est pas forcément mis en valeur.
Répondre
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :


#
6
De
Nicolas
, le
17 November 2014 19:11
Salut,
Sujet toujours d'actualité qui intéresse :)
Pour ma part j'ai changé les barrettes mémoires pour 2x4Go ram, du coup ça "rame" moins, mais ça plante parfois provoquant des checkdisks..
Depuis deux ans que j'ai changé la pate thermique, plus de soucis de surchauffe, j'utilise aussi un ventilateur externe qd je sollicite l'ordi (en video). A proscrire évidemment l'ordo sur les genoux ou sur le lit :)
Question: pour le disk SSD, quels sont les compatibles au samsung R780 pour y installer le system?
Merci @+
Répondre
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :


#
8
De
rworwo
, le
18 November 2014 10:11
Hello,

A mon avis tu ne devrais pas avoir de problème de compatibilté,
Pour ma part j'étais passé à celui-ci Kingston 120Go 2.5" SSDNow V300
Et encore avant j'avais testé avec un 64go sans soucis également.

Pour le refroidissement, j'utilise même une "plaque ventilé" mais rien à faire il finit par s'éteindre je suis sous win 8.1 ...
Je me demande si ça peut être matériel, est ce qu'un ventilo peux tourner moins vite avec le temps...?
Ou bien logiciel une mauvaise gestion du ventilo sous win 8.1?
Répondre
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :


#
9
De
Greg
, le
18 November 2014 12:11
Effectivement, j'ai oublié de préciser : il faut des disques 2.5" et pas 3.5" comme dans les tours.

Pour le ventilo, il faut voir s'il est bien branché (à priori oui) et s'il n'est pas encrassé (poussière). Moi je tourne sous GNU/Linux sans problème, je ne démarre sur Windows (7) qu'une fois l'an...
Répondre
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :


#
10
De
rworwo
, le
21 November 2014 12:11
Hello,

Le PC va beaucoup mieux ^^
Si ça peux aider...
Un peu de poussière dans le ventilo...
Mais, c'était bien la pâte thermique, je l'avais mal appliqué les autres fois.
J'ai testé la méthode du "grain de riz".

Nettoyage du CPU/GPU à l'acétone & alcool 70%.
Puis un "grain de riz" de pâte thermique sur le CPU/GPU
Et remontage telle quelle en "appuyant bien",sans étaler ou autre...

Le pc tourne maintenant sans problème,
Avant :
4 onglets sur chrome.. ils s'éteignaient

Maintenant :
6 onglets "youtube"
"League Of Legends" avec les params au max

Aucun soucis ...^^

Autres remarques :
J'en ai profitai pour réinstaller Windows 7 64bits, pour récupérer la gestion du "intel boost".

A+
Répondre
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :


Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :




* Seulement pour être notifié d'une réponse à cet article