10 Cloverfield lane
Monday, 21 March 2016
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Affiche du film 10 cloverfield lane

Cela faisait longtemps que je n'avais plus fait de critique d'un film, mais celui-là en vaut vraiment la peine. "10 cloverfield lane" raconte l'histoire de Michelle qui, après avoir fait une sortie de route la nuit, au milieu de nulle part, se retrouve dans un bunker souterrain. Howard, un ancien marine, l'a secourue, mais l'empêche de sortir. D'après lui, il y a eu une "attaque", l'air est toxique. Où est le vrai du faux ? Est-elle vraiment retenue pour son bien ? C'est ce qu'elle va essayer de déterminer avec Emmett, son compagnon de (in)fortune.

Le film est un huit clos, ce qui est assez rare pour une production américaine. Autre fait marquant : le budget, à peine 5 millions de dollars ! Ce n'est parfois même pas le cachet de certains acteurs ! Outre ces points de détails, le scénario se révèle brillant, la pression est permanente tant le personnage d'Howard est ambigu. Les situations n'auront de cesse de faire basculer le spectateur d'un côté ou de l'autre. S'ajoute à cela une réalisation parfaitement maîtrisée, égalant un Hitchcock. La comparaison n'est pas surfaite, le visuel est maîtrisé (ce qui est plus simple de nos jours), mais surtout, la gestion sonore est excellente. Ce dernier point apporte énormément à la qualité générale et contribue à imposer cette ambiance étouffante propre aux huit clos. On notera tout de même quelques américanismes dont il faudra faire abstraction.

Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :




* Seulement pour être notifié d'une réponse à cet article