Innocent
Thursday, 15 December 2016
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Logo Innocent

La marque innocent commence comme une belle histoire. Une petite start-up créée par trois jeunes diplômés anglais. Les premières années sont difficiles, mais finalement les smoothies de la marque, et bientôt les jus de fruits, deviennent une vraie multinationale avec l'appui de The Coca-Cola Company qui acquiert 18% en 2008 avant de l'engloutir complètement cinq ans plus tard. Une croissance continue, des produits de bonne qualité et une bonne image de marque. Le plus dur reste de se maintenir au sommet !

Pour y parvenir, innocent essaies de garder cet esprit sympathique de start-up (au moins en apparence). Si elle adhère au programme "1% pour la planète", elle se démarque surtout de ses concurrents par un marquage de ses emballages légers et plaisants. Ainsi, on retrouve sur les différentes bouteilles des blagues, des anecdotes, des récits...

Récemment, on pouvait (peut ?) lire ce texte sur les bouteilles de jus d'orange :

Horoscope du jour

Avec un jus innocent

Vous vous levez à 5h du matin, du 1er coup.
Les oiseaux chantent et vous servent le petit-déj.
Au moment de partir au travail, le bus vous attend.
Il est vide. Une fois arrivé(e), votre patron vous annonce qu'il vous offre 2 ans de vacances.
Pour vous remercier d'être vous, simplement vous.

Vous vous rendez donc à l'aéroport où vous découvrez un vieux parchemin :
c'est le secret de l'immortalité. La vie est belle, non ?

Sans un jus innocent

Le réveil sonne avec 54 min de retard.
Vous courez à la douche.
Plus d'eau chaude.
Vous partez au travail.
Sur la route vous croisez votre belle-mère qui vous invite à déjeuner chez elle dimanche.

Arrivé(e) au bureau, on vous annonce qu'il y aura des choux de Bruxelles à la cantine.
Vous jetez un regard à la fenêtre, une météorite se dirige vers la Terre.
On dirait que la prophétie maya disait vrai.
Désolé.

C'est un petit texte amusant qui fera sourire de bon matin. Néanmoins, les conclusions des deux récits m'ont interpellées. D'un côté, le bonheur absolu symbolisé par la vie éternelle et de l'autre, le malheur symbolisé par la mort. Maintenant, amusons nous à écrire la suite de ces histoires.

...
Vous vous rendez donc à l'aéroport où vous découvrez un vieux parchemin :

c'est le secret de l'immortalité. La vie est belle, non ?

Vous prenez votre avion pour Bali afin de profiter de vos vacances en famille.
Après deux mois passés sur l'île à surfer, vous faire dorer la pilule et écumer les bars de l'île,
vous tournez en rond et décidez de rentrer sur Paris.
Toujours parce que c'est vous, votre patron vous offre des vacances à vie.
La vie reprend son cours normal pour votre famille et vos amis.
Vous restez seul toute la journée en attendant qu'ils reviennent.
Pour tromper l'ennui, vous commencez à fumer.
L'idée d'un quatrième tour du monde ne vous excite plus.
Mais le plus dur reste encore le décès de votre conjoint(e) à l'âge de 85 ans.
Difficile également de ne pas pleurer à l'enterrement de votre meilleur ami.

Vos enfants sont partis aux quatre coins du monde.
Difficile de se partager pour aller garder les petits enfants.
Le temps passe, les modes, les gens changent.
Ce que vous aviez connus auparavant n'existe plus.
Vous êtes un peu perdu dans ce nouveau monde.
Tout va bien, vous êtes immortel.

...
On dirait que la prophétie maya disait vrai.

Désolé.

La météorite s'écrase sur la Terre créant un épais nuage de poussière.
Vous vous réfugiez dans les abris construits à cet effet.
Le temps et long, les distractions sont rares, la nourriture est fade.
Il faut sans-cesse travailler pour maintenir la centrale en état de marche.
La moitié de la population mondiale décède rapidement.
Trois ans plus tard, la poussière est retombée.
Il faut dire que tout le monde a travaillé d'arrache pied pour permettre le renouvellement de l'atmosphère.
Heureusement que beaucoup d'espères ont pu être préservées dans l'arche souterraine.
La vie ne reprendra que très doucement.
Cette terrible épreuve où toute forme de vie a failli disparaitre sur Terre.
Cette épreuve où chacun a dû donner du siens a rapproché les peuples.
Il n'est désormais plus établi de frontières.
Chacun est libre de se déplacer comme il le souhaite.
Chacun travaille pour la communauté.
Les humains ont décidé de ne plus sur exploiter les maigres ressources qui restent.
Ils vivent désormais en harmonie avec leur environnement.
Ils connaissent une période de paix et de prospérité pour les cent prochaines années.

Alors, vous le prenez ce jus d'orange ?

Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :




* Seulement pour être notifié d'une réponse à cet article