Kubiak - Sauciflarmageddon
Monday, 13 January 2020
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Sauciflarmageddon (2019)

Album Sauciflarmageddon

Les petits gars de Kubiak ont pensé à nous pour le réveillon de 2019 puisqu'est sorti le 31 décembre ce second opus apocalyptique, quatre ans après leur premier fait d'armes. Désormais orchestré par un trio suite au départ d'Alex, le soliste de la bande, les compositions ont dû être adaptées voir ré-écrites.

Évolution naturelle ou conséquence de la réorganisation, la tonalité métal est plus présente, les riffs punk plus violents, le débit vocal plus rapide. Certains morceaux sont également plus acerbes que sur la démo précédente. Le mixage est correct, mais sans plus, je pense qu'il y a des progrès à faire dans ce sens.

Pour autant, est-ce un mauvais album ? Au contraire, on retrouve avec joie cette bande de joyeux lurons dans leurs délires et leur énergie débordante.

"3, 2, 1, Pogo" est un hymne au zouk. Normal me direz-vous pour un groupe de ZumbaCore ! C'est aussi le premier titre à recevoir un guest. En tout cas, il donne parfaitement le ton de l'album : punk, métal, (zouk), solo et délires en tout genres, signature par excellence du groupe. "David Pugilas" quant à lui voit l'arrivée de refrains très métal, tellement bon ! Suivi de "Skamon Amarth", un mix SKA/Punk. Tout ceci pour arriver à "HxCœur" qui est, à mes yeux, le point d'orgue de Sauciflarmageddon. "Ça Ne Rime À Rien" balance très fort avant une petite baisse générale. Ainsi, "Pour La Radio", qui est sortie en avant première pour le réveillon de Noël, déçois un peu malgré une partie musicale finale très sympa. Cela reste un beau cadeau tout de même. Gamin des années 90, il ne fut pas possible de passer à côté des mangas animés qui ont déferlés sur le petit écran. Kubiak rend hommage à cette jeunesse avec le titre suivant et nous gratifie de passages en Japonais (bon, il faudrait vérifier la prononciation, mais l'idée est là) toujours avec des fins acoustiques excellentes. Les deux prochains titres font partis de la catégorie "énervés", assez fouillis dans l'ensemble. L'on retrouve sur le second l'autre invité de l'album. Petite amélioration de clôture avec "Spoil-Man". Il n'atteint pas pour autant le niveau des premiers morceaux.

Finalement, c'est peut être en concert que le groupe se dévoilera le mieux avec un mélange des deux set list (Pizzapocalypse et Sauciflarmageddon), de quoi faire zouker toute la salle ! L'album est disponible à prix libre sur la plateforme Bandcamp et en écoute/téléchargement sur la plupart des plateformes musicales en ligne.

Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :




* Seulement pour être notifié d'une réponse à cet article