gPass
Friday, 18 October 2013
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Logo gPass

Depuis le début de l'informatique, la façon la plus courante d'accéder à une ressource (compte) est d'utiliser le couple nom d'utilisateur/mot de passe. Pour l'anecdote, Richard Stallman ne mettait (volontairement) pas de mot de passe à son compte UNIX. Pour chaque service, il faut donc rentrer ce couple afin d'être authentifié. Le problème, c'est qu'il y a de plus en plus de services que nous utilisons quotidiennement. Il faut donc inlassablement répéter toujours les mêmes actions même si, la plupart du temps, on se facilite la tâche avec une connexion automatique gérée par le navigateur.

Pour tous ces services il faudrait, en théorie, avoir un mot de passe fort (compliqué) et différent. Mais en tant que bon fainéants, on utilise juste un sous ensemble récurrent. Problème : si le mot de passe est trop simple et/ou que le site se fait voler sa base de données, un hacker pourra (après déchiffrage) se connecter sur tous vos comptes.

Afin de répondre à cette problématique, j'ai développé gPass (global Password). Il s'agit d'un serveur de mot de passe. Quand on veut se connecter à un service, il faudra rentrer une clé maître qui va permettre de récupérer le mot de passe associé au couple site/nom d'utilisateur. Mot de passe qui sera évidemment complexe (il y a un générateur intégré) et unique par service (du moins ceux que l'on aura configurés). Concernant la sécurité, la base de données ne contient que des valeurs chiffrées (AES 256). Chiffrement qui s'effectue sur le client (sauf lors de l'insertion dans la base). la clé de chiffrement est une dérivation (PKBDF2) de la clé maître. De plus, les mots de passes sont salés. Donc, si on a une clé maître forte, il est quasiment impossible de déchiffrer la base.

En fait, il s'agit d'un concurrent plus ou moins proche de lastPass. Ses avantages sont qu'il est open source (c'est l'origine du projet), auto hébergable, que l'on peut gérer plusieurs comptes, avoir plusieurs clés maître. L'inconvénient c'est qu'il n'y a qu'un seul plugin disponible pour firefox. Pour ceux qui connaissent, on peut rapprocher cette solution d'un SSO (Single Sign On) pour les sites qui ne le proposent pas. C'est à dire que l'on s'authentifie une seule fois via un service unique pour accéder à un panel d'autres services.

Fonctionnement gPass


Lors de l'hébergement d'un serveur, il est important de garantir la disponibilité de ce dernier (s'il n'y a plus de connexion, plus de mot de passe...). Néanmoins, si on n'a pas le plugin installé (changement de PC), on peut toujours aller consulter les mots de passe directement en ligne. Attention cependant à ne pas perdre la base de données ou la clé maître, il serait impossible de retrouver la valeur des mots de passe (sauf système de récupération propre à chaque service) !

Un serveur de démonstration est disponible ici (c'est celui configuré par défaut par le plugin), vous noterez les couleurs chatoyantes utilisées (j'ai participé au design d'iOS7). Le client (extension firefox) est disponible ici. Le code source est . Il s'agit de la version 0.1, donc il est possible qu'elle ne fonctionne pas pour tous les sites et/ou qu'il y ait des évolutions à l'avenir.

#
1
De
Jean-Michel
, le
01 November 2013 10:11
Bonjour, je recopie ici mon commentaire sur linuxfr (vu que mon karma est dans le rouge vif là bas)

Object: Excellente initiative !

Un truc comme LastPass est indispensable parce que l'alternative c'est de faire tout sur Facebook (un seul mot de passe là aussi) ou d'avoir un truc aussi prise de tête qu'insécurisé (utiliser quelques mots de passe sur un grand nombre de sites, en oubliant qu'en matière de sécurité, c'est la maillon faible qui décide de la solidité de la chaîne)

C'est ce que j'avais commencé à expliquer ci-dessos. Par contre si ça vous intérese, dépliez le commentaire car certains ont pris l'habitude d'utiliser le bouton "Inutile" au lieu de comprendre, réfléchir et argumenter

http://linuxfr.org/users/gui13/journaux/la-proche-fin-des-mots-de-passe#comment-1491805

Le truc c'est que faire quelque chose aussi important et sensible que LastPass n'est pas à la portée d'un développeur isolé faisant ça sur son temps libre ; il me parait indispensable d'avoir une ou plusieurs personnes payées pour travailler dessus. L'union faisant la force, je te conseillerais de te rapprocher de fondations (Mozilla?) prêtes à investir sur ce sujet tellement important.
Répondre
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :


#
2
De
Greg
, le
02 November 2013 06:11
Merci de ton commentaire. Du coup j'ai répondu sur linuxfr.

Je ne sais pas si la fondation Mozilla serait intéressée par cette solution. Je voudrais la rendre multi navigateur.
Répondre
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :


Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :




* Seulement pour être notifié d'une réponse à cet article