Compilation croisée sur SheevaPlug
Wednesday, 26 January 2011
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Dans mon article précédent je faisais une petite comparaison entre le SheevaPlug et un DELL OptiPlex quasi dernière génération. Voilà un petit retour d'expérience sur la compilation croisée depuis le Sheeva.

Pour rappel : la compilation croisée c'est compiler depuis un plateforme matérielle/logicielle A pour créer des binaires qui s'exécuteront sur une plateforme matérielle/logicielle B. Exemple : on compile sur une plateforme ARM pour une plateforme x86, ou encore une plateforme x86 64 bits vers x86 32 bits.

1) Récupérer crosstool-ng

Jusque là pas de problème, il s'installe facilement et est multi-plateforme (ce n'est que du script bash).

2) Compilation de la toolchain

La ça coince un peu plus, comme indiqué précédement j'ai eu des problèmes avec la eglibc, mais ça s'est résolu en modifiant une config d'exemple. J'ai compilé deux toolchains : une en 32 bits (i686-nptl-linux-gnu) et une en 64 bits (x86_64-nptl-linux-gnu).

3) Compilation du logiciel

Pour un simple "Hello World !" il n'y a pas de soucis, mais dès qu'on commence à construire un logiciel un peu plus costaud on a rapidement quelques ennuis.


Tout d'abord il faut préparer le Makefile à la cross compilation pour supporter la définition externe des variables type CXXFLAGS ou LDFLAGS. Cela consiste à remplacer CXXFLAGS="Quelque chose" par CXXFLAGS+="Quelque chose", idem pour LDFLAGS. Il faut aussi changer CXX=g++ en CXX=$(HOST)g++.

Les modifications pour KissCount sont dans ce commit.


Second problème : les bibliothèques externes type GTK ou dans mon cas wxWidgets. Là il faut ruser un peu plus, on ne peut pas installer directement le runtime car le paquet est compilé pour une architecture ARM donc ld ne va pas s'y retrouver. A moins de passer une option pour ignorer les différences d'architecture, mais je n'ai pas testé, et surtout je ne voulais pas installer ce paquet avec toutes ses dépendances (GTK, Xorg, ...) sur le serveur. J'ai donc importé à la fois les entêtes (headers) et les bibliothèques (.so) dans les dossiers include_wxwidgets_32 et lib_wxwidgets_32 (idem pour la version 64 bits) depuis une machine où ces paquets sont installés.


Dans le Makefile on fait appel à wx-config pour récupérer les valeurs de LDFLAGS et CXXFLAGS, j'ai donc crée un faux wx-config qui va renvoyer le chemin de include_wxwidgets_32 et lib_wxwidgets_32. Ensuite on définit HOST avec "i686-nptl-linux-gnu-" ou "x86_64-nptl-linux-gnu-", puis on déroute PATH vers ~/x-tools/i686-nptl-linux-gnu/bin:.:$PATH (le "." est l'endroit où il y a le wx-config). Enfin on lance LDFLAGS="-Wl,--allow-shlib-undefined" make. L'option "allow-shlib-undefined" permet de ne pas faire une résolution récursive des symbols dans les bibliothèques partagées, ainsi on n'a pas besoin de copier tout GTK pour pouvoir lier notre programme avec wxWidgets (qui dépend GTK).


La compilation se passe bien ... en 32 bits ! On peut même exécuter le programme sans problème sur une autre machine. Mais en 64 bits ça coince lors de l'édition de lien finale avec les erreurs suivante :

undefined reference to `__libc_csu_init'
undefined reference to `__libc_csu_fini'

Cela vient du fait que la libc 32 bits (de la plateforme de compilation) ne définit pas ces symbols et le compilateur (même 64 bits) utilise la libc de l'hôte. Personnellement j'ai fait deux liens symboliques :

ln -s /lib64     ~/x-tools/x86_64-nptl-linux-gnu/x86_64-nptl-linux-gnu/sys-root/lib/
ln -s /usr/lib64 ~/x-tools/x86_64-nptl-linux-gnu/x86_64-nptl-linux-gnu/sys-root/usr/lib/

On met à jour LDFLAGS dans le Makefile avec -L/lib64 et -L/usr/lib64 et le tour est joué !

4) Compilation automatique (Nightly build)

Pour courronner le tout, j'ai fait un petit script qui va s'exécuter chaque nuit (via crontab), vérifier depuis le dépôt git s'il n'y a pas une nouvelle version pour chaque branche et si c'est le cas, la compiler pour chaque architecture ! Il suffit alors de feinter inDefero en utilisant un liens symbolique "Nightly_Build_${branche}_${ARCH}.tar.bz2" pour rendre la nouvelle version disponible. De plus le script envoie un mail en cas d'echec ou de réussite (que demander de plus ??).

Ma hierarchie de dossier est la suivante :

/KissCount
|-- lib_wxwidgets_32/
|-- include_wxwidgets_32/
|-- lib_wxwidgets_64/
|-- include_wxwidgets_64/
|-- wx-config
|-- mega_compile.sh
|-- lib_i686/                  # Spécifique KissCount
|-- lib_x86_64/            # Spécifique KissCount
|-- kisscount_master/
|-- kisscount_dev/


Attention : lors du clone du dépôt git, il faut cloner un dépôt public, sinon il demande le mot de passe pour faire un pull.

Mon script de compilation mega_compile.sh

Et dans /etc/crontab :

0  2    * * *  www-data cd /KissCount && ./mega_compile.sh > /dev/null
Auteur :


e-mail* :


Le commentaire :




* Seulement pour être notifié d'une réponse à cet article