Archives 2010
Sunday, 24 October 2010
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Eths

 

Eths, un des meilleur groupe de métal Français, rien que ça ! Voilà 11 ans que ce groupe Marseillais existe (1999). Eths nous plonge dans un monde torturé et assez glauque, ce n'est donc pas forcément évident lors de la première écoute. Personnellement je suis fan depuis l'album Tératologie (découvert assez tard), sorti en 2007 (j'ai loupé la tournée :(). En effet cet album est un véritable bijou. Il contraste avec ce que j'avais entendu auparavant du groupe. Plus mélodique et moins lourd que les précédents, la composition reste très rythmique (et assez classique), mais on se délecte lorsque Candice pousse sa voix, les parties de chant saturés sont tout simplement exceptionnelles et inégalés tant par la technique que par la durée (son chant clair n'est pas désagréable non plus).

 

Tératologie

Album Tératologie

 

Le premier morceau n'en est pas réellement un, c'est juste une introduction instrumentale, mais on attaque tout de suite sur "Bulimarexia", morceau phare du groupe. Le ton est donné (mais ils en gardent sous la pédale). Suit "Ondine", le début est assez difficile à écouter mais on a droit à 13 secondes ininterrompues de gueulante, ça calme. La fin du quatrième morceau est particulière ... Assez insoutenable lors des premières écoutes, il ne faudrait pas trop en faire. "Tératologie", morceau éponyme de l'album, et sûrement le meilleur ! Parfaitement mis en œuvre du début à la fin (surtout au début et à la fin), il est incontournable. "V.I.T.R.I.O.L." est assez sympa, il propose sur la fin un passage lyrique suivi d'une reprise puissante mais la toute fin du morceau est aussi douteuse que pour "Ondine". Le morceau suivant est du Eths "classique". "Hydracombustion" commence par un peu de piano histoire de varier, il impose un style très rythmique, voir militaire (ça aurait pu être du Rammstein).


"Rythmique de la bête" (n° 10) vient casser l'album, il n'a pas été composé par Eths. C'est un morceau instrumental assez bien construit (il pourrait faire partie d'une BO de film), mais on passera rapidement car il n'apporte rien musicalement. Plus rapide que les autres, "Iléus Matricis" est très puissant pour finir calmement. "Iléus Terebelle" propose une partie instrumentale vraiment agréable, la fin l'est tout autant. Holocauste en trois temps est très sympa. Vient "Anima Exhalare", c'est un titre que j'apprécie tout particulièrement même s'il est relativement équivoque (enfin pas beaucoup plus que le reste de l'album), mais c'est celui dans lequel on ressent le plus de sentiment de la part de la chanteuse. Un peu long à démarrer, la seconde partie est un vraie délice, tout en chant saturé et ponctuée par les violons. Le dernier morceau est assez différent du reste de l'album, il n'y a aucune partie saturée, côté musical c'est plus rock que métal. Il permet de reposer les oreilles avant le silence.

Eths en concert

Bref Tératologie est un album complet, véritable petit bijou que l'on garde précieusement. Le prochain album devrait sortir fin 2011.

 

III

Album III

 

Eths sort son nouvel album "III" en 2012. 5 ans de maturation qui ont permis un renouvellement de la part du groupe, même si certains diront que ce n'est qu'un Térataologie bis du fait que Candice utilise des techniques déjà éprouvées. Néanmoins, III, est définitivement neuf. On retrouve une ambiance musicale beaucoup moins sombre que dans le précédent, plus de pêche. Avec cet album, Eths compte conquérir la scène internationale : un enregistrement qui s'est fait tout autour du monde (France, Suède, République Tchèque) et deux versions : une Française et une Anglaise. Personnellement je préfère largement la version Française. C'est dommage de se sentir obliger de produire une version Anglaise pour l'international. Des groupes comme Rammstein ou encore Maximum The Hormone n'en ont pas besoin.

Après un premier morceau d'intro, on tombe sur un "Harmaguedon" vraiment sympa avec beaucoup de rythme. Comme d'habitude alternance clair/saturé de Candice, voir les deux en parallèle. "Adonaï" représente parfaitement l'évolution du style : quelque chose de plus primitif, une sorte de retour aux sources : on repart sur de nouvelles bases. Après un "Gravis Venter" plutôt tranquille, Eths sort sa pépite : "Inanis Venter" où Staif nous gratifie de backs absolument géniaux. Le morceau suivant fait intervenir les fameux choeurs enregistrés à Pragues, avec un final sublime ! La 7 et la 8 ont un style qui ressemble plus à celui de Tératologie, avant de faire un petit break avec "Praedator", pour finalement conclure sur un final splendide : "Anatemnein".

Décomplexé, sur la version spéciale, deux autres titres sont présents : une reprise de "Music" de Madonna et en guest star Tony Jelencovich qui vient prêter sa voix pour un très rauque "7". Cet album, très bon, marque donc un nouveau pas pour Eths, même s'il ne plaira pas forcément aux fans des premières heures. Je trouve qu'ils ont parfaitement réussi à doser un certain renouvellement tout en gardant leur identité musicale. L'heure est à la tournée, il n'y aura donc pas de prochain album avant quelques années.

Sunday, 17 October 2010
|
Écrit par
Grégory Soutadé

 

Les Nocturnes

 

Aujourd'hui petit hommage aux Nocturnes. Les Nocturnes c'est quoi ? C'est une relation qui a duré 5 ans !

Tout commença à l'IUT quand l'univers 19 d'Ogame s'ouvrit au printemps 2005, mon ami Pierre Schambacher m'a poussé à ce qu'on s'inscrive dès les premiers jours. Nous étions tous les deux dans le système 2:31, on s'est réparti les planètes de ce système et on a crée une première alliance l'APF (Alliance des Programmeurs Fous), puis il est parti. Quelques temps plus tard je me suis fait recruter dans la brigade des Nocturnes alors que j'étais top 500. A cette époque il y avait une wing et une brigade (c'était la grande époque d'Ogame). Je suis rapidement passé dans la wing, puis dans l'alliance mère. En 5 ans il s'en est passé des choses : guerres multiples contre les Angels et Olympes, KBL. On a perdu les OPUs comme alliés. On a fusionné de multiples fois avec les MX avant de se séparer assez violemment. On a eu des traîtres. On a eu des recrues de légende de l'univers 19 (et d'Ogame tout simplement). On a intégré d'autres alliances. On s'est divisé. On s'est retrouvé.

La dernière année de jeu, j'ai dirigé les Nocturnes. En fait l'alliance a été auparavant dissoute pour se reformer ailleurs, mais je suis resté en compagnie de Clad (on a été un moment que tous les deux), puis on a ré intégrer les joueurs parti. J'ai toujours refusé d'être dans une autre ally que les Nocturnes. Mais cela faisait quelques années que l'univers était sur le déclin (comme Ogame). On a vu la plupart des joueurs arrêter un à un (et il en arrête encore tous les jours). Les différentes tentatives (guerres, fusions, évolutions du jeu ...) pour dynamiser l'uni n'ont pas été forcément fructueuses, voir désastreuses dans le cas des fusions. Toujours est-il que les Nocturnes ou ses alliés/dérivés (sous l'impulsion de Loupinou) ont dominés et dominent l'univers 19. Univers qui meurt lentement (seulement 1000 joueurs il y a 6 mois contre plus de 6500 au début). La mort de l'univers est inévitable, Ogame est trop vieux et n'est plus assez ludique. Aujourd'hui il compte (en France) 65 "anciens" univers et 10 nouveaux, ce qui disperse les joueurs. De plus chaque pays (ou presque) a son Ogame, donc il n'y a pas assez de sang neuf. On a tenté en vain de contester contre les extensions payante de la GameForge ...

Depuis le début je n'ai été que sur MON compte, je l'ai monté points par points. Pour moi Ogame était plus simple car j'ai toujours été un mineur pur (et ait défendu les intérêts des mineurs au sein de l'alliance). Je n'ai donc pas eu à me lever à des heures impossibles pour choper une flotte sur le retour. Pour dire, à la fin je ne prenais que 10 minutes par jours pour mon compte (rentrer les ressources, envoyer la flotte). J'ai aussi eu l'avantage d'être dans un système tranquille, avec quelques alliés autour, de bénéficier de la protection des Nocturnes et enfin de mon propre classement (ce qui empêchait tout simplement les sondages). Recyclé seulement deux fois (40 edlm et 100 edlm). La première c'était une attaque en aveugle pour venger un ami puis j'étais parti me coucher car malade. La seconde fois j'étais surveillé depuis longtemps et j'aurais du me connecter le matin pour retirer ma flotte, mais je ne l'ai pas fait car j'ai eu un imprévu. Ma meilleure place a été 52ème (sur 1000), j'ai toujours été en progression. Ma sortie d'Ogame et des Nocturnes s'est mal passée, mais je ne reviendrais pas dessus, c'était au printemps 2010. Aujourd'hui il me semble que c'est Alex4 qui a reprit mon compte.

Qu'est ce qu'Ogame m'a apporté ? Et bien le jeu en lui même pas grand chose (j'étais mineur, donc calme). Néanmoins j'ai découvert tout une vie autour du jeu via les forums de discussion. Le fofo a permit de réunir autour d'un jeu des dizaines de personnes venues des 4 coins de la France (et beaucoup de Belges), de tout âge. On a pu créer des liens d'amitié, de solidarité, d'entre-aide, de politique, de manipulation, de haine, de guerre, de rapport de force, de rigolade. Bref, tous les éléments que l'on peut retrouver dans une micro-société et qui sont (au delà du simple jeu) très enrichissants. Hélas pour des raisons d'efficacité (et de fainéantise ?), le forum est peu à peu mort au profit des messageries instantanées (Skype et MSN) pour préparer les opérations et discuter de la vie de l'alliance :( J'ai principalement passé mon temps Ogamien sur le forum de l'alliance, d'abord plusieurs heures par jours puis une dizaine de minutes sur la fin. La plus belle action de solidarité que nous avons eu a été pour un membre proche d'Achille : la plupart des personnes de l'alliance a crée un compte sur un autre univers dans le but unique de mipper un ennemi (Opération Anaconda).

Quelques Nocturnes et autres alliés (dans le désordre, désolé pour ceux que j'ai oublié) :
- Loupinou
- Aphikyth
- Picard
- Romatrix
- Alessan
- Athos
- Achile
- Se7en
- Elleark
- Father Tom
- Lennix
- Stif
- Kovenant
- Black Mafiou
- Elo
- Doperman
- Deuz
- JMA
- Exterminator
- Petit Khorneu
- Locutus
- Alex4
- Kovenant
- Never
- io
- Clad
- Ptit ju
- Hyperion
- Kab
- Pez
- Supermaxou
- Entamoo
- Cinq mars
- Ptiju
- ApoKalypse
- Berenice
- Thorgal
- Dens
- Babar
- TheKill

Sunday, 10 October 2010
|
Écrit par
Grégory Soutadé

 

Co-écrit et réalisé par Isabelle Mergault, "Donnant donnant" raconte l'histoire d'un prisonnier qui s'évade et qui trouve refuge dans une vieille péniche abandonnée d'un patelin isolé. Sylvia le surprend au matin, mais au lieu d'appeler la police elle décide de passer un pacte avec le fugitif en cavale : s'il tue sa mère adoptive (qu'elle déteste) elle le laissera partir.


On aurait pu attendre de la part d'Isabelle Mergault un film très romantique et pourtant non : les dialogues sont très bien construits avec une pointe d'humour, les personnages mis en scènes sont attachants, la réalisation est parfaite. Un petit point négatif concernant le début du film : la prestation des deux actrices féminines principales (Sylvia et sa mère adoptive) n'est pas aussi bonne que celle de Daniel Auteuil, mais elles montent en puissance jusqu'à la fin. Ceux qui auront aimé "Je vous trouve très beau", dont Medeea Marinescu (Sylvia) faisait déjà parti (et qui est un très bon film) apprécieront forcément "Donnant donnant".

Sunday, 03 October 2010
|
Écrit par
Grégory Soutadé

 

 

Wall Street raconte l'histoire d'un jeu trader durant le crash boursier de 2008 qui va essayer de venger son mentor, lui même s'étant suicidé suite à la faillite de la banque qu'il avait crée (qui n'est pas sans rappeler Lehman Brothers). La réalisation autant que l'histoire est très "américaine", l'image est très propre et on a même droit à un générique d'introduction en Français. Concernant le film en lui même, il est sympathique sans être extraordinaire, on retrouve quelques éléments "sensationnels" (sauver le monde, amour, liberté, des méchants avides de pouvoir et d'argent ...). Bien sûr il est facile de critiquer après coup... Bref cela fait passer deux heures pour ceux qui n'auraient rien prévu d'autre.

Sunday, 26 September 2010
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Aujourd'hui deux petites astuces pour notre système favoris

Presse papier du serveur X


Vous connaissez certainement le presse papier, c'est l'emplacement temporaire qui accueille les données du couper/copier/coller. Et bien le serveur X a lui aussi un presse papier. Il suffit de sélectionner du texte dans une fenêtre pour le copier, puis de cliquer sur la molette de la souris (bouton 3) pour le coller. Une fois qu'on y a goûté on ne peux plus s'en passer ! Et surtout on râle quand on est sur les systèmes qui ne proposent pas cette fonctionnalité. De plus le presse papier d'X est indépendant, en gros vous pouvez faire un copier/coller traditionnel et en parallèle un copier/coller via X.


Être averti des mises à jours par mail


Heureux possesseur d'un SheevaPlug, il m'arrive souvent d'oublier de faire les mises à jours. Bon sur ma Debian stable il n'y en a pas tous les jours non plus ... Mais ce petit script va vérifier chaque soir s'il y a des mises à jours à effectuer et me prévient par mail. Bien sûr je pourrais forcer les mises à jours mais c'est moins propre que si c'est fait interactivement (notamment quand il s'agit du noyau et qu'il faut redémarrer).

#!/bin/bash apt-get update > /dev/null res1=`apt-get upgrade -s` res2=`apt-get dist-upgrade -s` res3="$res1\n$res2" echo $res3 | grep 'Inst' >/dev/null || exit 0 # Délimiteur du for IFS=$'\n' packages="apt-get upgrade :" for line in $res1 ; do     echo $line | grep 'Inst' >/dev/null || continue     tmp=`echo $line | cut -d' ' -f 2`     packages="$packages $tmp" done packages="$packages\n\napt-get dist-upgrade :" for line in $res2 ; do     echo $line | grep 'Inst' >/dev/null || continue     tmp=`echo $line | cut -d' ' -f 2`     echo $res2 | grep $tmp >/dev/null && continue     packages="$packages $tmp" done echo -e $packages | mail -s "Packages needs to be updated on cybelle" gregory@soutade.fr

Et dans /etc/crontab :

0  2    * * *   root    /root/apt.sh