Cinéma
Sunday, 13 February 2011
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Tentative de copie d'un "Very bad trip" à la sauce Finlandaise, "Very cold trip" est un échec total. L'idée de base n'est pas forcément mauvaise : Inari, une jeune finlandaise, lance un ultimatum à son petit ami au chômage depuis de longues années et complètement irresponsable : arriver à trouver un décodeur TV, décodeur qu'elle attend depuis 3 ans. Il part donc avec ses deux amis en quête du fameux décodeur, sans un sous, sans voiture, un samedi soir dans le froid de Finlande.

Le film alterne différents styles sans jamais convaincre : on commence avec de l'humour noir, puis une entrée en matière très poussive. Lorsque l'ultimatum est lancé, on se dit que c'est parti et qu'on va pouvoir rigoler, mais les quelques gags qui s'en suivent ne sont absolument pas drôles et ni le genre thriller, ni le genre émotif, ni le genre trash n'arrivent à sortir le spectateur de l'ennui.

La bande annonce en elle-même est plus drôle que le film.

Monday, 07 February 2011
|
Écrit par
Grégory Soutadé

 

Après le succès de "Bienvenue chez les Ch'tis", Dany Boon s'est remit au travail pour sortir "Rien à déclarer". Comme dans le précédent film, la trame se déroule dans le Nord, à la frontière franco-belge plus exactement. Lors de la disparition des frontières en 1993 (décision Européenne), les douanes fixes sont transformées en douanes volantes obligeant les fonctionnaires des deux pays à collaborer. Ainsi Ruben Vandevoorde (joué par Benoît Poelvoorde) un douanier méchant, raciste et anti français se voit contraint de travailler avec son homologue Mathias Ducatel (incarné par Dany Boon) amoureux de la sœur de Ruben. La trame amoureuse de fond est plutôt légère (voire superflue), alors que le vrai sujet du racisme est traité avec beaucoup d'humour et d'intelligence.

Dany Boon à la fois auteur, acteur et réalisateur reprend quelques recettes des Ch'tis sans pour autant faire une pâle copie du précédent. La réalisation a gagné en maturité et les différents acteurs (Dany Boon, Benoît Poelvoorde, Karin Viard, François Damiens ...) nous régalent de leurs prestations. Bref, un très bon film à aller voir en famille.

Monday, 10 January 2011
|
Écrit par
Grégory Soutadé


Quand Émilie commence par envoyer une lettre d'amour anonyme à sa mère pour lui redonner le moral, elle ne se doute pas qu'elle vient de rentrer dans la spirale infernale du mensonge. Spirale qui veut que pour couvrir un mensonge il faut en raconter un autre ... "De vrais mensonges" est donc une comédie sympathique dans laquelle chaque personnage a un caractère marqué. La bonne réalisation offre quelques mises en scène vraiment très intéressantes. Évidement Audrey Tautou, Nathalie Baye et Sami Bouajila sont très bien dans leurs rôles respectifs.

Monday, 03 January 2011
|
Écrit par
Grégory Soutadé

 

Dans la tradition des Walt Disney, "Raiponce" raconte l'histoire d'une princesse enfermée dans une tour et qui n'attend qu'une seule chose : pouvoir parcourir le monde. Cette princesse là se nomme Raiponce, et peut être que le jeune prince voleur Flynn Rider va pouvoir la libérer de son fardeau. Le film d'animation est au niveau des Walt Disney classiques (Cendrillon, Blanche et les sept nains), il ravira autant les petits que les plus grands (avec quelques scènes très drôles). de plus la 3D n'enlève rien à son charme, au contraire on peut profiter de tous les effets 3D sans aucune zone de flou (comme sur les vrais films (Avatar, Alice au pays des merveilles ...)).

Monday, 03 January 2011
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Sur un fond assez léger, la rencontre de deux émotifs, "Les Émotifs Anonymes" apporte un vent de fraîcheur dans le répertoire français. Les interprétations de Benoît Poelvoord et Isabelle Carré sont vraiment très bonne, les émotions (puisque ce sont des émotifs) se lisent parfaitement sur les visages, pourtant c'est un des exercices des plus complexes pour les acteurs (c'est quand même beaucoup plus facile de faire rire et ou de jouer les méchants). La réalisation n'en démord pas non plus. Bref un film très agréable à re (et re) garder.