Cinéma
Sunday, 22 August 2010
|
Écrit par
Grégory Soutadé

 

Intelligence, psychologie, manipulation, ambition ... Jusqu'où peut mener ce cocktail ? Nous avons d'un côté un jeune femme gentille, compétente, fragile et de l'autre sa supérieure hiérarchique. Leurs collaboration est très efficace, mais leurs relation est pour le moins ambiguë, étrange, privée, professionnelle, qu'est ce qui peut bien se cacher dans la tête et le cœur des gens ? Un dossier, un homme, un changement ... de quoi bouleverser le fragile équilibre, pourtant solide en apparence, de ce petit monde.

Les acteurs jouent juste et même si la seconde partie est un peu moins intéressante que la première, "Crime d'Amour" est vraiment très plaisant à regarder.

Sunday, 08 August 2010
|
Écrit par
Grégory Soutadé

 

L'inception ou le fait de pouvoir implanter une idée dans l'esprit d'une personne. Le film repose sur le fait que nos rêves puissent être partagés et modifiés par des personnes tierces appelées "extracteurs". Ces "extracteurs" ont alors plusieurs possibilités : soit juste observer ce qui se passe, soit modifier certains détails afin de contrôler nos rêves et subtiliser des informations soit, la technique la plus complexe, implanter une idée dans notre subconscient. Dom Cobb alias Leonardo Di Caprio, extracteurs et voleur renommé, acception cette dernière mission en échange de quoi il pourra chez lui.

D'abord dubitatif en voyant la bande annonce, j'ai finalement accepté d'aller le voir. On retrouve certes quelques éléments de film à gros budget et certains passages classiques de sauveurs du monde. Mais "Inception" repose réellement sur un scénario poussé, ingénieux et cohérent. Scénario qu'on pourrait même qualifier de complexe, il faut prêter une attention toute particulière à chaque détails. Aller le voir deux fois n'est pas de trop. La réalisation ainsi que les effets spéciaux sont parmi les meilleurs du moment. La première idée qui vient à l'esprit est bien sûr la référence dans le genre, à savoir "Matrix", néanmoins il arrive à se dégager de se rapprochement trop rapide en apportant peut être un peu plus de cohérence et surtout un scénario vraiment original

Quant au jeu des acteurs, il est sans fausse note. Il n'y a aucun temps mort durant les 2h28. Leonardo Di Caprio, dont la voix française a changé, est à la hauteur de sa prestation dans Shutter Island. Marion Cotillard est splendide, pour ne citer que les acteurs principaux. Bref un bon film à aller voir réveillé de préférence et surtout dans un cinéma pour être complètement immergé dans l'ambiance.

Sunday, 08 August 2010
|
Écrit par
Grégory Soutadé

 

On connaissait Pierre Perret en tant qu'auteur/compositeur/interprète de chanson française, moins en tant qu'écrivain. En 2004 il sort un livre intitulé "Le café du pont" dans lequel il raconte ses souvenirs, de sa naissance en 1934 jusqu'à son adolescence marquée par la guerre et l'occupation Allemande.

"Le café du pont" version 2010 est l'adaptation de l'oeuvre de Perret. Ce film est une fresque descriptive démarrant en 1947 (toute fin de l'occupation) jusqu'après la libération. La vie du jeune enfant et de ses parents y est décrite avec comme pièce centrale ce fameux café.

Loin de l'action permanente du "Soldat Ryan", on passe 1h35 plongé dans les souvenirs de Pierre, une vie relativement calme, trop calme ... Le niveau des acteurs est très moyen (surtout les enfants) et la présence de Bernard Campin ne relève pas vraiment le niveau. L'ambiance des années 50 a du mal a faire vraie. On y voit néanmoins une mère courageuse et travailleuse qui offre quelques scènes d'émotion intéressantes, c'est le seul personnage qui sort un peu du lot.

Ce film, pourtant prometteur, pêche par sa réalisation et le temps se fait long malgré une durée plutôt courte. C'est dommage, le roman apporte peut être plus d'éléments et une meilleure construction pour ceux qui auraient du temps de s'y consacrer.