Informatique
Tuesday, 31 January 2012
|
Écrit par
Grégory Soutadé

 

Nouveau service "web" sur le serveur : un agrandisseur/décodeur/encodeur d'URL. Concrètement, à quoi ça sert ?

 

Décodeur/Encodeur d'URL

Il permet de transformer une URL (adresse internet du type http://www.soutade.fr) au format valide pour une requête HTTP. C'est à dire qu'il va, par exemple, transformer les espaces en %20 et inversement pour le décodage. Ça ne sert pas forcément tous les jours, mais c'est gratuit en php (rawurlencode/rawurldecode).

 

Agrandisseur d'URL

C'était la fonction première de la page. Personnellement je ne supporte pas les URL du style http://goo.gl/QzE9b C'est très utile pour des services comme twitter où le nombre de caractères est limité, mais dans la vie courante et avec les moyens informatique actuels c'est inutile. Inutile et potentiellement dangereux car l'internaute ne sait pas vers quoi l'URL redirige, on peut donc très bien tomber sur un site malveillant.

La page est simple (pas que ça à faire) et surtout ça évite de chercher des mots compliqués (unshortener, url decoder) quand on a besoin de ces services !

Pour éviter l'utilisation malveillante, le nombre de requêtes est limité à 10 par session.

Monday, 23 January 2012
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Il y a peu j'avais fait un article sur un petit utilitaire IN DIS PEN SABLE. Autojump de son petit nom. Pour ceux qui ont oublié : Autojump permet de se déplacer rapidement dans l'arborescence en enregistrant les dossiers dans lesquels on va le plus souvent puis en les rendant accessible via la commande "j" suivi d'un pattern. Exemple, je suis à la racine de mon dossier (~/), il me suffit de taper "j kc" pour aller directement à "/home/soutade/projets/kc". Plus fort encore, si je tape "j k[tab]" la complétion me donne directement "j "/home/soutade/projets/kc"".

J'avais adapté Autojump à ma sauce pour qu'il étende la commande cd et j'avais aussi rajouté d'autres options pour gérer la base de données. Mise à part quelques corrections mineures, mes modifications n'ont pas été intégrées dans la version originale (différence de philosophie principalement).

Bref, ceci est un temps révolu. Ma nouvelle version d'Autojump est arrivé : Autojump2 (pour garder la référence à la version originale). Ce n'est pas un fork, ce n'est pas non plus une vraie suite puisque le code a été totalement ré écrit.

Autojump2 c'est donc plus fort, plus rapide et plus intelligent qu'Autojump*. Comme dans ma version modifiée, on n'utilise plus "j", mais directement "cd", on peut ajouter/retirer/modifier nos dossiers préférés à la base, les retrouver grâce à la complétion automatique. Et surtout grande nouveauté : lister automatiquement un ensemble de répertoire !! Toutes les fonctions de cd sont préservées et il n'y a plus un accès à la base pour chaque utilisation de cd (seulement quand c'est nécessaire).

Exemple tiré du README

Arborescence

proj/
|--- v1/
|--- v2/
|--- v3/
|--- branch/
|--- v2/

 

cd --add proj/v2
>>> '/home/soutade/proj/v2' correctly added to database
cd -a proj/v1
>>> '/home/soutade/proj/v1' correctly added to database
cd -a proj/\\*
>>> '/home/soutade/proj/*' correctly added to database
cd --add proj/branch/v2
>>> '/home/soutade/proj/branch/v2' correctly added to database

cd --list
/home/soutade/proj/branch/v2
/home/soutade/proj/v1
/home/soutade/proj/v2
/home/soutade/proj/*
>>> /home/soutade/proj/branch
>>> /home/soutade/proj/v1
>>> /home/soutade/proj/v2
>>> /home/soutade/proj/v3

cd v2
/home/soutade/proj/branch/v2

cd v[tab][tab][tab]
v__1__/home/soutade/proj/branch/v2
v__2__/home/soutade/proj/v1
v__3__/home/soutade/proj/v2
v__4__/home/soutade/proj/v3

cd v__2
/home/soutade/proj/v1

cd v[tab][tab][tab]
v2__1__/home/soutade/proj/branch/v2
v2__2__/home/soutade/proj/v2

cd v2__2
/home/soutade/proj/v2

*Aucun benchmark n'a été réalisé

Sunday, 27 November 2011
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Honte à moi de ne pas l'avoir annoncé plus tôt, mais cette année (comme depuis 6 ans maintenant), se sont déroulées les JM2L (Journées Méditerranéennes du Logiciel Libre). C'est une sorte de congrès destiné à présenter le logiciel libre, ouvert à tous et entièrement gratuit (le petit-déjeuner et l'apéro ont même été offert par l'hôte des JM2L : l'école Polytech'Nice Sophia Antipolis).

L'événement se déroule sur deux jours : le vendredi après midi et le samedi (toute la journée), on aura donc l'occasion de :

  • Discuter avec des gens
  • Assister à des conférences sur des sujets à la fois techniques, créatifs, associatifs...
  • Manipuler grâce à des ateliers logiciels
  • Installer un système libre (GNU/Linux, *BSD) sur son ordinateur (Install party) ou voir des démonstrations


Et tout cela dans la bonne humeur ! Pour les retardataires, des vidéos des conférences seront bientôt disponibles sur le site des JM2L.

* Avis personnel *
Cette année c'était un grand cru ! Les conférences présentées ne sont pas d'un niveau technique très élevé, mais le gros point important est que, malgré une fréquentation plutôt moyenne, les JM2L ont réussies à attirer un public assez hétérogène (pas seulement des informaticiens). L'autre gros point est la diversité des sujets abordés (qui représente la richesse du monde du libre). Les plus marquants restent pour moi : le projet OLPC, le projet plume, la musique dans le libre et surtout, surtout l'atelier "L'informatique sans les yeux" de Jean-Philippe Mengual.

Les conférences/ateliers plus techniques auxquelles j'ai pu assister :

  • De MeeGo à Tizen en passant par Mer
  • Une très intéressante conférence sur OCaml (par Édouard Evangelisti)
  • Une autre présentation intéressante sur les *BSD (dommage que nous n'ayons pas eu plus de temps)
  • Atelier sur l'installation d'un BSD (station Sun, PC, GuruPlug)
  • Atelier "L'informatique sans les yeux"
  • Atelier sur Plan9 (manque de temps également)


Les présentations sont généralement faites par des membres de la communauté (tous sont bénévoles), ce qui les rend passionnantes et permet d'échanger assez facilement. J'ai ainsi pu apprendre que BSD a été porté sur le GuruPlug, le gros du travail a été effectué depuis l'année dernière.

Il n'y a plus qu'à attendre l'année prochaine pour une nouvelle édition !



PS : Pour ceux qui sont intéressés, il y a plein d'autres événements de ce type partout en France (voir Linux Azur et Linuxfr).

Saturday, 19 November 2011
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Petite astuce qui tombe presque sous le sens pour ceux qui connaissent déjà lame, mais qui peut être utile pour les autres.
Aujourd'hui j'ai miraculeusement retrouvé des ressources du groupe Haute Couture Records (merci Google). Néanmoins les mp3 étaient mal formés (ça saute de temps en temps), ce qui est assez désagréable.

L'astuce consiste à ré encoder le fichier via lame pour supprimer les erreurs :

lame --mp3input file_in.mp3 file_out.mp3

Des options sont disponibles pour modifier le bitrate (man lame).

Tout n'est pas parfais (parfois il échoue), mais c'est mieux que rien.

 

Saturday, 15 October 2011
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Denis Ritchie

Avec tout le tapage médiatique autour de Steve Jobs, le décès de Dennis Ritchie, à 70 ans, est passé quasiment inaperçu...

Et pourtant Dennis Ritchie n'était autre que le créateur du langage C (dont dérive le C++, l'Objective C, le Java...) ainsi que le co-inventeur (avec Ken Thompson) d'UNIX : système d'exploitation qui a servi de base à de nombreux autres tels que : *BSD, HP-UX, AIX, Solaris et surtout ... Linux !

Bref, loin du bling bling d'Apple et des technologies ultra hypes (web, managée, i*), c'est un des pères fondateurs de l'informatique qui s'est éteint en silence. Rendons lui hommage, car sans Dennis Ritchie, l'informatique ne serait sûrement pas ce qu'elle est aujourd'hui.