Archives 2014
Monday, 28 April 2014
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Logo Dynastie

Voilà un peu plus d'un an que la première version de Dynastie est sortie (et plus d'un an et demi qu'elle est fonctionnelle). La version 0.2 a été crée dans la foulée suite aux remarques (notamment de Denis Bernard), mais elle manquait de substance (juste bon à faire une 0.1.1). Il n'y a pas eu de révolution depuis, mais une suite d'améliorations :

  • Le support de la syntaxe Markdown
  • Les templates "base" supportent l'inclusion de multiples blocs
  • Simplification de l'installation
  • Les marqueurs "dyn:post _ url" et "dyn:post _ full_url" dans la directive "replace", ainsi que "#comment _ number" dans les commentaires
  • Générateurs "Tous les articles" et "Les joies du code" (à partir de la sortie d'un script perl).
  • La recherche d'un article dans l'interface d'administration
  • Quelques bugs corrigés (trim des commentaires, double quotes dans les tag metas, retours à la ligne dans les commentaires).

Contrairement à ma première idée, Markdown fait son entrée dans la place (avec quelques extensions persos). En effet, je me suis rendu compte que la syntaxe épurée était suffisante pour 90% des articles qui n'ont pas besoin de mise en page "complexe". Néanmoins, on y perd au passage le support de la coloration syntaxique.

L'ensemble des fonctionnalités supportées est relativement stable, donc, à priori, peu d'évolutions sont à prévoir dans le futur.

Wednesday, 23 April 2014
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Une partie de Tag

Le dimanche 4 mai 2014 au stade de la fontone à Antibes/Biot, Sophia rugby organise un tournoi de tag à partir de 9h30, naturellement ouvert à tous et à toutes.

Je ne peux pas faire mieux que l'auteur lui même :

"Le rendez vous à ne pas manquer pour les inconditionnels du tag rugby ou les débutants, les peureux ou les téméraires, les vieux ou les jeunes, les hommes ou les femmes, les français ou les anglo-saxo, les moches ou les beaux, les petits ou les grands, les gros ou les maigres....enfin...ceux qui recherchent à passer une agréable journée sans prise de tête autour du ballon ovale."

Monday, 21 April 2014
|
Écrit par
Grégory Soutadé

As you may know, my work consists in developing software for embedded devices. We usually says that an embedded device is a peace of hardware with low resources (memory, CPU, flash...) taking in example phones. Nowaday, smartphones have only core software that is really embedded, the rest is sometimes more powerful than the computer I wrote this post. But, don't care, I don't work in telephony. Here (at Neotion), we do really embedded software, with chipsets clocked from 100Mhz to 200Mhz, with available RAM from 1MB to 32MB, and flash up to 8MB.

After years of developments, we can have one or more software that became too big to fit in its allocated flash partition. So, to find the guilty functions, I wrote a simple PERL script (~130 lines) that will count number of instructions for each function from objdump's output (with -ld switch) and displays statistics per function and per file (it doesn't focus on .data or .bss section). To correctly use the script, you have to compile your program with -ggdb option (to have line numbers and file paths), but you can also set optimisations (-OX).

Example with main.c

#include <stdio.h> int function1(int a, int b) { return a*b+4; } int function2(int a, int b, char* c) { printf("Result %d*%d+4 = %s\n", a, b, c); return 0; } int main(int argc, char** argv) { char buf[32]; sprintf(buf, "%d", function1(5, 4)); function2(5, 4, buf); }
> gcc main.c -ggdb -o test > objdump -ld test > test.txt > ./binstats.pl --in test.txt Total instructions 63 63 (100.00%) /home/soutade/main.c 38 main 16 function2 9 function1

There are also options to filter small files, small functions and paths that helps to focus on big ones. Have fun !

Monday, 14 April 2014
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Logo gPass

L'intégration dans la liste des addons officiels de Firefox a été longue et difficile, et après deux versions (depuis la 0.2), gPass a enfin été accepté ! Le tag vient un peu tard puisque cela fait presque un mois qu'il n'y a plus de restrictions sur le site de Mozilla, mais il y a eu quelques petites améliorations concernant le client web. Désormais tout semble stable.

Cette intégration donne une bonne visibilité à l'addon avec une trentaine d'utilisateurs quotidiens (je ne suis pas inclus dans ces statistiques). Si cela peut paraître dérisoire, il n'en reste pas moins mon projet le plus largement déployé ! Bien sûr, c'est un peu frustrant de ne pas savoir où sont les serveurs hôtes et leurs nombres, mais c'est le but ! Ma grande satisfaction est que gPass est utilisé "partout" dans le monde.

À priori il n'y aura pas d'évolutions hors demandes particulières (pas de retours pour le moment) ou compatibilité avec Firefox, car le projet est "fini", c'est à dire qu'il fait ce qu'on lui demande (et il le fait plutôt bien).

Monday, 07 April 2014
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Eskimo Callboy

Eskimo Callboy, c'est la nouvelle étoile montante du metalcore. Le groupe, originaire d'Allemagne, existe depuis 2010, mais explose depuis 2 ans. Eskimo Callboy adopte un style à la fois violent et énergique, tout en intégrant des samples électro voire carrément des passages entiers. Autre particularité : il n'y a pas un, mais deux beugleurschanteurs, dont un qui peut, comme Candice de Eths, passer du saturé au clair, l'autre ne faisant que du saturé, ce qui permet de couvrir tout le spectre et laisse peu de place au vide. Personnellement, je ne suis pas un grand fan des parties en clair comparé à ce qu'on peut trouver chez Maximum The Hormone (la référence ??).

Bury Me In Vegas (2012)

Pochette Bury Me In Vegas

Premier album studio du groupe, deux ans après leur premier EP. Il est assez violent à l'oreille avec peu de constructions originales. Sans être mauvais, il est juste banal, même si Eskimo commence doucement à se trouver son propre style. Le groupe a réalisé deux clips Muffin Purper Gurk et Is Anyone Up ?. Les meilleurs titres sont sûrement "Transilvanian Cunthunger" et "Muffin Purper Gurk", en tout cas, ce sont les plus complets.

We Are The Mess (2014)

Pochette We Are The Mess

Deuxième album studio. Celui-là vaut VRAIMENT le détour. Plus puissant, plus dynamique qu'à Végas, les Eskimos ont trouvé un style qui déchire tout, même si les parties claires ne sont pas terribles (heureusement souvent secondé par un chant saturé du tonnerre). Les parties électro, quant à elles, sont beaucoup mieux intégrées que dans le précédent opus. Cet album est vraiment mâture. Bref, avant de le mettre dans le mange-disque, pensez à bien monter le son à fond !

Après une intro très R'n'B, on attaque les choses sérieuses avec un "We Are The Mess" qui donne le ton : puissant et dynamique. Mais, on n'a pas pour autant encore attaqué le meilleur. Les titres s'enchaînent avec une puissance rare : "Party At The Horror House 2", "Blood Red Lips 1", "Jagger Swagger", tous meilleurs les uns que les autres jusqu'au point d'orgue "Final Dance". On amorce alors la descente avec "Voodoo Circus" et "Broadway's Gonna Kill Us" pour terminer calmement sur une version acoustique de "Never Let You Know" tout aussi sympa que la version brute.

Crystals (2015)

Pochette Crystals - Eskimo Callboy

Eskimo Callboy est un groupe prolifique, c'est le moins qu'on puisse dire, déjà le troisième album en quatre ans ! Après un premier EP passé un peu inaperçu, les deux dernières moutures ont fait un véritable carton. Si bien que l'étoile montante du metalcore a basculé sous le giron d'Universal Music (adieu Redfield records). Si cela représente un soutien logistique exceptionnel pour ces jeunes métalleux, c'est sans compter la nouvelle équipe de production...

Et c'est là où le bât blesse. Leur troisième album "Crystals" n'est pas mauvais en soi (même si un peu en dessous du précédent), mais le mixage anéanti tout ce qui avait fait la force d'Eskimo Callboy. Les gueulantes sont désormais reléguées au second plan dans un son totalement compressé. Sur le fond (qui n'est pas lié à Sony), les textes sont devenus plus mielleux. Bref, on passera rapidement en attendant l'année prochaine !

Pourtantn tout commence bien, le premier morceau est très énergique, même si le refrain est un peu faible. Le second est déjà plus mielleux, le nouveau style d'Eskimo semble s'adresser aux ados... Ils se rattrapent un peu avec "My Own Summer". Puis, "Kill Your Idols", avec un titre pareil, on s'attendait à quelque chose de bien péchu, encore une déception... La suivante n'est qu'une introduction à "Monster", elle même gâchée par un mixage catastrophique. Vous n'avez jamais entendu de rap Allemand ? Il faut écouter "Best day", l'effet est "particulier". Le huitième titre est plutôt punk, ce qui est fort sympathique. Petit morceau à la "elchtransformer". Ensuite, "Paradise In Hell" propose un refrain vraiment trop faible, c'est dommage. On ne retrouve du véritable Eskimo que dans "Crystals" et "Walk On The Thin Line", un peu tard pour sauver l'album. Enfin, un final acoustique plutôt réussi pour aller se reposer.

En conclusion ? Eskimo Callboy évolue et devient plus grand public. C'est un choix qui ne me plaît personnellement pas, mais ils ont encore le temps de s'améliorer !