Archives 2014
Monday, 31 March 2014
|
Écrit par
Grégory Soutadé

quand je découvre un force close juste apres ma soumission sur le play store // android

Nouvelle section sur le blog : Les joies du code. Pour ceux qui ne connaissent pas, les joies du code (ljdc) est une page Tumblr sur laquelle les gens proposent quotidiennement un gif animé humoristique et une petite phrase en rapport avec les métiers de l'informatique (développeur la plupart du temps).

Nicolas Lecointre (l'auteur) a aussi créé l'équivalent anglais The coding love. Kevin Bironneau, quant à lui, a essayé de lancer Les joies de la fac sur le même modèle, mais avec moins de succès...

Sur mon blog, je ne propose qu'un "Best of" de ce qu'on trouve sur Tumblr. Les phrases ne sont là que pour indication, car le seul critère est que le gif soit drôle ! Ça m'a aussi permis de faire évoluer Dynastie avec l'ajout d'un nouveau générateur (le code est assez simple au final, mais, même pour moi, le manque de doc et de clarté n'est pas évident à gérer... Vive le typage dynamique !!). Bref, vous pouvez visiter mon best of à l'occasion (il n'apparaîtra pas dans les flux RSS et Atom).

Premier jour de production de l'appli

Au détour d'un gif, ljdc m'a permis de découvrir "Police squad!", une vieille micro série (6 épisodes de 24 minutes) des années 80 absolument délirante. Elle est disponible intégralement sur YouTube (en anglais seulement).

PS : Au passage, le code généré pour chaque gif (en grande partie par Tumblr), en plus d'être irrégulier est absolument IMMONDE !

Monday, 24 March 2014
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Un cochon qui mange du popcorn

Un samedi soir, une sortie ciné, une salle sombre, un bon film dans un siège confortable à manger du pop-corn. STOOOOOOOOOOP ! La boîte de pop-corn au cinéma c'est un cliché qui emmerde tout le monde. Alors, certes, quand on va voir un blockbuster où il n'y a pas plus de dix secondes de silence dans tout le film (action oblige), ça passe, mais pour l'ensemble des autres films où une scène de silence peut avoir autant d'importance que l'explosion du World Trade Center (qui a vu Gravity ???), entendre "creck creck creck" est passablement insupportable.

Mais ce n'est pas tout. Outre le désagrément généré par les mangeurs pendant le film, il y a les désagréments générés avant. Un pop-corn, ça colle aux doigts, ça tombe, ça s'écrase, ça se colle sur le sol et les sièges. Idem pour la boisson qui l'accompagne, parce que, ne nous voilons pas la face, le pop-corn en soit c'est fade. Il faut donc l'agrémenter (au choix) de sel, de sucre, de caramel, de chocolat, ce qui donne ... soif.

Pire encore : toutes ces sucreries font monter la note (parking, essence, péage, place de ciné, forfait 3D, lunettes 3D, pop-corn, boissons...), 20€ par personne pour voir UN film, ça commence à faire cher... À ce propos : cinéma != pathé. Hormis les gros films d'action qui nécessitent des infrastructures à la pointe, il y a plein de petits cinémas qui projettent l'ensemble des sorties nationales (et même plus) pour un tarif inférieur aux prix exorbitants des multiplex. Et, pour les plus courageux, le prix des places peut être divisé par deux pour les projections en dehors des horaires de grande affluence (notamment le week-end en matinée).

Bref, à tous ceux qui prennent du pop-corn au cinéma : RESTEZ CHEZ VOUS !

Wednesday, 19 March 2014
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Printemps Musical 2014

Les inscriptions pour le tremplin jeunes sont ouvertes jusqu'au 18 avril. À gagner (pour les moins de 25 ans) : l'enregistrement d'une maquette en studio. Plus d'informations sur le sur de l'OMAJ.

Le festival de Cannes, le manque de communication, le temps incertain, la fraîcheur, la déception des éditions précédentes ? Peu de monde s'est déplacé pour ce 18ème festival qui regorgeait pourtant de plein de bonnes surprises, surtout en première partie.

Monday, 17 March 2014
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Google

Bart on the board : I will use Google before asking dumb questions

Google est ton ami. C'est comme cela que l'on désigne le moteur de recherche le plus populaire en France et, par extension... internet tout entier. La force de Google ? Sobriété, efficacité, gratuité. Si le dernier point est à nuancer, les deux premiers ont fait le succès du géant de Mountain View (Californie) face aux portails web ultra chargés de l'époque.

Google est tellement magique que, quand on ne trouve pas la réponse après la première page, on arrête la recherche. Cette "magie" est pourtant conditionnée. D'une part par le sujet de notre recherche, et d'autre part par notre historique de recherche. Si la tendance est d'accepter les recherches naturelles du style "quelle heure est-il ?", voici quelques astuces pour augmenter la pertinence des résultats (pas forcément spécifique à Google):

  • Les mots les plus importants doivent être placés au début
  • Pour faire une recherche sur un terme exact, il faut l'encadrer de guillemets (exemple : "un jour")
  • Il faut utiliser le tiret ("-") pour supprimer un mot que l'on ne souhaite pas obtenir dans les résultats (exemple : bateau -"bato")

Il existe d'autres fonctionnalités moins connues, mais tout aussi sympathiques :

  • Page en cache : quand un site n'est plus accessible, on peut essayer de voir s'il n'est pas dans le cache du moteur de recherche en cliquant sur la petite flèche à côté de l'adresse en vert
  • Rechercher la provenance d'une image ou une image similaire : tout le monde connaît la possibilité de rechercher une image, mais on peut aussi envoyer une image et trouver d'où elle vient en cliquant sur l'appareil photo dans l'onglet "Images"
  • Rechercher sur un site en particulier, exemple : Google site:blog.soutade.fr
  • Conversions de tous types : 4 dollars en euros, 9cm en pouces...

Tout a un prix

Le vieil adage dit que "Si c'est gratuit, c'est l'utilisateur le produit". Aujourd'huiActuellement, le meilleur moyen de revenu d'un site internet est la publicité, directe ou indirecte. Soit directe en affichant des pages de pub sur le site, soit indirecte en revendant les données des utilisateurs (ce qu'ils aiment, ce qu'ils recherchent, leurs âge...) ... à des annonceurs, ce qui permettra à leurs tour d'avoir des profils et ainsi de proposer des publicités ciblées. La perversité du système vient du fait qu'il faut d'une part tracer l'utilisateur pour lui proposer les meilleurs résultats lors d'une recherche, mais aussi les publicités les plus adéquats à son profil ! C'est le fond de commerce de Google, Yahoo, Facebook... Que les utilisateurs fournissent des informations via des services sympa et, en apparence, gratuits (Google, Google Maps, Youtube, Android...) afin de leurs revendre de la publicité.

Pour réaliser cela, la plupart des sites web incluent dans leur JavaScript un appel vers des outils d'analyse ou de tracage tels que Google Analytics, ce qui permet de manière globale suivre un utilisateur quel que soit l'endroit où il va, quand il y va et pourquoi il y va (grâce à la présence de cookies). Et encore plus quand il est connecté à son compte (Google, Yahoo...) pendant la navigation ! Firefox propose une option "Ne pas me tracer" (Don't track me), mais c'est à la discrétion du site web visité de la prendre en compte ou pas.

Il faut le préciser, mais sur aucune des pages de soutade.fr et tous ses sous-domaines (blog, indefero...), il n'y a de publicité ni d'outils d'analyse dynamique ! En effet, j'ai tout simplement horreur de la publicité et tout ce que je met en ligne est réellement gratuit ! Au delà de l'argument philosophique qui m'est cher, limiter au maximum les ressources à charger (textes, images, javascript), permet d'accélérer le téléchargement des pages, ce qui n'est que plus agréable pour le visiteur.

DuckDuckGo

Logo DuckDuckGo

DuckDuckGo est un meta moteur de recherche, c'est à dire qu'il va aggréger les résultats de différents moteurs pour les présenter à l'utilisateur. Mais DuckDuckGo a surtout deux avantages : Les recherches des utilisateurs ne sont pas traçables (on passe par un intermédiaire) et il intègre le système de !bang. Un peu à la manière de ce que j'ai présenté dans mon dernier article, un !bang permet de faire une recherche sur un site en particulier ou en limitant le périmètre. Par exemple, si je tape "!yt The Inspector Cluzo", DuckDuckGo va chercher "The Inspector Cluzo" sur YouTube. La liste des !bang est impressionnante (il y en a même un peu trop...).

Wayback machine

Logo Wayback Machine

La Wayback machine, ou machine à remonter le temps, est un robot qui indexe les sites internet depuis 1996 ! Cela permet de voir un site tel qu'il était il y a plusieurs années, c'est parfois pratique pour retrouver des infos d'un site fermé ! Bien sûr, il ne peut indexer que le contenu statique.

Monday, 10 March 2014
|
Écrit par
Grégory Soutadé

Dans un lointain passé, nos chers navigateurs (Netscape ???) ne possédaient qu'une barre d'adresse où il fallait indiquer l'adresse exacte du site internet que nous souhaitions atteindre. Plus tard, on a introduit une barre de recherche spécifique (elle se situe à droite de la barre d'adresse dans Firefox). Elle permet de faire des recherches directement sur des sites web (Google, Yahoo, Youtube, Wikipedia...) sans passer par la page d'accueil dudit site. Puis vint Google Chrome qui, par soucis d'ergonomie, et surtout pour passer systématiquement par leur moteur de recherche, a fusionné la barre d'adresse et la barre de recherche. En suiveur, cette fonctionnalité a été implémenté dans Firefox.

Barre d'adresse et de recherche de Firefox

Jusqu'à présent, les deux barres (adresse et recherche) sont conservées, mais depuis peu, Mozilla a décidé de les lier pour éviter les confusions. Donc, si on sélectionne un moteur dans la barre de recherche et qu'on tape sa recherche dans la barre d'adresse, il va utiliser le moteur nouvellement sélectionné et non celui par défaut. Personnellement, je n'apprécie pas du tout ce changement (sélectionner le moteur actuel dans une autre barre dédiée, illogique ??). Bref, il existe un addon pour revenir au comportement précédent, mais sans aller jusqu'à l'installer, Firefox intègre une fonctionnalité de confort : Les mots clés de la barre de recherche. Ainsi, si on assigne le mot clé "y:" au moteur de Youtube et qu'on tape dans la barre d'adresse "y: The Inspector Cluzo", il va directement aller sur Youtube, même si le moteur actuel est Google ! Ça reste un contournement, mais c'est mieux que rien...

Astuce : ne pas affecter de mot clé pour le moteur de recherche par défaut, sinon Firefox ne résoudra pas la requête

Dans les prochaines version de Firefox, il est question de fusionner ces deux barres qui, pour le coup, ont vraiment la même fonctionnalité. Cette astuce (trouvée sur le net) sera donc encore plus utile.